Dégustation de schnaps à Stanz, © Archiv TVB TirolWest/Othmar Senn
© Dégustation de schnaps à Stanz, © Archiv TVB TirolWest/Othmar Senn
La questsche de Stanz, © Archiv TVB TirolWest, Stefan Ostermann
© La questsche de Stanz, © Archiv TVB TirolWest, Stefan Ostermann
Dégustation de schnaps, Beate Holaus au Dillentalhof dans la Wildschönau, © Agrarmarketing Tirol
© Dégustation de schnaps, Beate Holaus au Dillentalhof dans la Wildschönau, © Agrarmarketing Tirol

Schnaps tyroliens


„Zum Wohl!“ s’exclament les Tyroliens avant de porter à leur bouche un savoureux schnaps. Offrez-vous un vrai voyage des sens grâce aux eaux-de-vie à base de pommes, de poires et de quetsches. Elles vous donneront peut-être envie de visiter l’une des nombreuses distilleries de schnaps de la région tyrolienne.

Le Tyrol offre des conditions idéales pour la culture des fruits. Et c’est dans l’une des nombreuses distilleries de la région que ces derniers sont transformés en schnaps de qualité exceptionnelle. En effet, la distillation est issue d’une longue tradition au Tyrol. La bière et le vin devaient jadis être acheminés de loin, mais les paysans pouvaient fabriquer le schnaps sur place dès lors qu’ils avaient une matière première suffisamment riche en sucre. On avait même parfois recours aux pommes de terre ou aux raves. Beaucoup de ces eaux-de-vie n’étaient certainement pas de première qualité. Ces temps sont révolus : aujourd’hui les schnaps tyroliens présentant la mention « Qualität Tirol » répondent à des critères de qualité stricts.
 

Stanz, premier village tyrolien de la distillation

Bienvenue au haut-lieu du schnaps tyrolien. Le cœur des Alpes regorge de distilleries, mais c’est à Stanz, reconnu comme premier village de distillation en Autriche, que leur nombre est le plus impressionnant : on en compte 60, réparties dans 150 ménages. Les matières premières ne manquent pas pour la fabrication du breuvage : des pommes croquantes aux poires juteuses, en passant par la célèbre quetsche sucrée, spécialité de Stanz. Comment se fait-il que le schnaps issu de ce fruit si coloré soit aussi clair ? Découvrez-le lors d’une visite de distillerie à Stanz et observez les maitres à l’œuvre. Vous êtes ensuite bien sûr invités à la dégustation : zum Wohl !
 

Les eaux-de-vie tyroliennes les plus réputées

  • Quetsche
    Le schnaps de quetsche est l’une des grandes spécialités de la région. Bien sûr, distinguer une eau-de-vie de quetsches d’une eau-de-vie de reines-claudes ou encore de mirabelles,  qui sont toutes également répandues, demande une certaine habitude, mais cette prune à la peau bleutée donne à son eau-de-vie d’agréables caractéristiques : un arôme prononcé, une touche de cannelle et un léger goût d’amande amère dégagé par le noyau du fruit. Le schnaps de quetsche accompagne avec panache différents plats d’automne. C’est sans aucun doute à Stanz que se trouve le haut-lieu de sa production.
  • Navet
    L’eau-de-vie surnommée la „Krautinger“ est une spécialité propre à Wildschönau. Chaque année, 15 producteurs locaux, dont le monopole de la distillation remonte à l’impératrice Marie-Thérèse, produisent environ 2000 litres de ce schnaps au navet. Idéal en cas de problème de vésicule biliaire ou d’indigestion !
  • Gentiane
    Cette eau-de-vie est obtenue à partir de racines de gentianes jaunes ou ponctuées. Pour produire un litre de breuvage, 60 à 70 rhizomes sont nécessaires, ce qui explique sa rareté et son coût. Ce schnaps de gentiane est un peu la version autrichienne de la Suze française, elle aussi à base de gentiane. On accorde également à cette eau-de-vie de nombreuses vertus médicinales, entre autres pour soulager les maux d’estomac.
  • Sorbe
    Au Tyrol, la distillerie d’eau-de-vie à base de sorbes est une tradition séculaire. La cueillette et le traitement des baies du sorbier étant particulièrement délicats et le rendement de la distillation peu élevé (2 litres de schnaps obtenus pour 100 litres de moût), le schnaps de sorbe est très cher.

Cela pourrait aussi vous intéresser


Haut
Live Chat
Live Chat