Les chutes d'eau Grawa dans la vallée de Stubaital, © Tirol Werbung/Frank Bauer
© Les chutes d'eau Grawa dans la vallée de Stubaital, © Tirol Werbung/Frank Bauer

Les plus belles chutes d’eau


Elles surgissent devant vous et semblent ouvrir un passage vers un monde inconnu. Découvrez les huit plus belles chutes d’eau du Tyrol.

Une cascade illustre parfaitement la beauté de la nature, l’élégance et la puissance de l’eau. L’été, elle permet de se rafraîchir et a aussi un effet apaisant. Des études prouvent même qu’elle peut avoir des effets positifs pour soigner les allergies et l’asthme. Le Tyrol compte de nombreuses cascades naturelles qui voilent majestueusement ses parois rocheuses. Sentiers de randonnée, passerelles et ponts permettent d’y accéder. Elles surgissent devant vous et semblent ouvrir un passage vers un monde inconnu. Nous vous proposons ici de découvrir huit des plus belles chutes d’eau du Tyrol.


1 · La Stuibenfall : la plus haute, 159 mètres


Les chutes d'eau Stuibenfall d'Umhausen, © Tirol Werbung/Bernhard Aichner

Elle dépasse en hauteur toutes ses cousines tyroliennes : c’est la Stuibenfall, à Umhausen dans la vallée d’Ötztal. Imaginez : la roche voit passer plus de 2 000 litres par seconde. Petit miracle de la nature qui doit son nom aux remous de son écume folle, cette cascade est facilement accessible par les sentiers de randonnée. Depuis 2016, un chemin permet de frôler ce grandiose spectacle de la nature d'encore plus près. Pas moins de 700 marches et un pont suspendu de 80 mètres de long vous mènent à différentes plates-formes d'où la vue donne directement sur la cascade et ses gigantesques masses d'eau. Ensuite vous continuez simplement jusqu'à Niederthai. De mai à octobre, la Stuibenfall est éclairée tous les mercredis jusqu’à minuit et vous dévoile ainsi son visage nocturne. La cascade Stuibenfall

La Stuibenfall est accessible à pied depuis le Village d’Ötzi (Ötzi-Dorf, Tauferberg 8, 6441 Umhausen) en une demi-heure.

2 · La Schleierwasserfall : avis aux grimpeurs


Les chutes d'eau Schleierwasserfall sur la Wilder Kaiser, © Tirol Werbung/Jens Schwarz

Les connaisseurs la surnomment simplement par son diminutif : Schleier, "voile" en allemand ; elle rappelle en effet un voile de mariée. Joyau de Going am Wilden Kaiser, la chute d’eau Schleierwasserfall est appréciée, notamment des amateurs d’escalade expérimentés. Elle plonge le long d’une paroi rocheuse de 60 mètres qui offre pas moins de 150 voies d’escalade ! Certaines d’entre elles figurent parmi les plus corsées d’Europe. L’accès à la cascade se fait en 45 minutes depuis le parking gratuit Hüttling/Aschau sur un chemin assez exigeant.

Point de départ des randonneurs : parking Hüttling/Aschau depuis le quartier Prama, 6353 Going am Wilden Kaiser

3 · La Grawa-Wasserfall : la plus large


Les chutes d'eau Grawafall dans la vallée Stubaital, © TVB Stubai Tirol/Andre Schönherr

Nichée dans le fond de la vallée de Stubaital, la cascade Grawa est, avec ses 85 mètres, la plus large de toutes les Alpes orientales. Le cours d’eau Sulzaubach, issu de plusieurs glaciers, dévale sur un imposant dos rocheux sur une hauteur totale de 180 mètres. Le spectacle de cette eau fougueuse peut s’admirer d’en haut et d’en bas depuis les plates-formes. La cascade est une des étapes du chemin WildeWasserWeg. La randonnée est aussi adaptée aux débutants, elle commence au refuge Tschangelair Alm et dure moins de 2h.

Départ pour les randonneurs : refuge Tschangelair Alm, Dorf 12, 6167 Neustift

4 · La Sintersbacher Wasserfall : pour les sportifs


Les chutes d'eau de Sintersbach sur la Jochberg, © Kitzbühel Tourismus

La nature ne dévoile pas toujours ses richesses facilement. Celle-ci est située à 1 298 mètres d’altitude. C’est là, près de Jochberg, que le cours d’eau Sintersbach s’abat à grands fracas après une chute de 85 mètres. La force de la nature communique rapidement au randonneur une puissante sensation de vitalité. Mais cette belle récompense se mérite : le chemin de difficulté moyenne qui part de Jochberg fait 9 kilomètres, au cours desquels il faut venir à bout de 648 mètres de dénivelé. Comptez environ 4h.

Départ pour les randonneurs : parking Schradler, 6373 Jochberg, montée jusqu’au refuge Wildalm conseillée.

5 · La Lötzer Wasserfall : le charme mystique


Les chutes d'eau Lötzer des Zammer Lochputz, © Archiv TVB TirolWest, Erich Auer

Un volume d’eau  impressionnant gronde et tourbillonne sous vos pieds. Au fil des siècles, son passage a creusé la roche et formé une gorge, la Zammer Lochputz. En découvrant ce lieu unique, on comprend pourquoi son charme mystique a inspiré de nombreuses légendes. Le sentier Wasser-Erlebnis-Steig vous permet de rejoindre la chute d’eau. Ensuite, une combinaison ingénieuse de sentiers et de galeries minières vous amène 30 mètres plus haut, d’où la vue sur la cascade est la plus impressionnante. Non loin de là se trouve le plus vieux barrage hydroélectrique du Tyrol. En été, les gorges sont éclairées la nuit et proposent au cœur de la gorge une randonnée nocturne inoubliable.

Zammer Lochputz, Hauptstraße 53, 6511 Zams

6 · Les chutes d’Hintertux : l’eau et la pierre en symbiose


La chute d'eau Hintertux, © TVB Tux-Finkenberg

Le chemin des chutes d’eau (Wasserfallweg), à Hintertux, court sur quatre kilomètres au cœur du décor montagneux de la vallée de Zillertal et vous amène à 1 500 mètres d’altitude où un splendide spectacle vous attend. Avec grâce et majesté, eau et roche ont créé là un univers commun : grottes, gorges et ponts  de pierre naturels sont le résultat de leur mariage harmonieux. Tout aussi impressionnante, la cascade Kesselfall et son bassin rocheux que son eau en tombant à l’abrupt a creusé au fil du temps. Le chemin continue ensuite vers une autre chute d’eau : la mugissante Schaubenfall dont les remous d’un blanc immaculé vous invitent en été à vous rafraîchir. La descente, assez exigeante, passe par le Walfischmaul, ou « la Gueule de baleine », un impressionnant bloc de pierre qui n’a pas volé son nom.

Départ pour les randonneurs : 6294 Hintertux, extrémité sud

7 · La Wolfsklamm de Stans : pour les romantiques


Les gorges de Wolfsklamm de Stans dans le Karwendel, © Tirol Werbung/Bernhard Aichner

Beaucoup la considèrent comme la plus belle gorge de son genre dans le paysage alpin. La Wolfsklamm de Stans, dans le massif de Karwendel, est accessible depuis déjà 1901 grâce à une passerelle en bois longeant la roche. S’étendant sur quelques centaines de mètres, elle est à la fois sauvage et romantique. Le cours d’eau Stanser Bach a creusé avec patience son chemin dans la dolomite et plonge de nombreuses fois dans le vide en mugissant, ou s’apaise au contraire dans les vasques naturelles aux teintes vert émeraude. Comptez environ une heure pour traverser la gorge et monter jusqu’au monastère de pèlerinage St. Georgenberg, le plus ancien du Tyrol. Pour y accéder, vous passez par un splendide pont donc les arcs de pierre datant de 1497 soutinrent jadis le plus vieux pont du Tyrol.

Départ : parking « Wolfsklamm, St. Georgenberg“ 6135 Stans. La gorge Wolfsklamm est ouverte de mai à novembre. Tarif : 3,50 €, tarif réduit : 2,50 €.

8 · La Schleierwasserfall : pour les amoureux des oiseaux


Les chutes d'eau Schleierwasserfall de Hart im Zillertal, © Erste Ferienregion im Zillertal

Le circuit qui part de Hart im Zillertal pour aller à la cascade Schleierwasserfall n’est pas un circuit comme les autres. C’est en fait un sentier pédagogique qui vous dévoile tout sur les 40 espèces d’oiseaux locales, du merle au pouillot véloce. Ses 91 mètres de hauteur font de cette chute d’eau la plus haute de toute la vallée de Zillertal. Chaises et bancs ponctuent le sentier et invitent à faire une halte. Comptez 2h30 pour ce circuit.

Le sentier pédagogique commence à 300 mètres au sud de l’église paroissiale, 6265 Hart im Zillertal

Cela pourrait aussi vous intéresser


Haut
Live Chat
Live Chat