Voie de l'aigle étape 14 : Chalet de Solsteinhaus, © Tirol Werbung/Johne Katleen
© Voie de l'aigle étape 14 : Chalet de Solsteinhaus, © Tirol Werbung/Johne Katleen
Voie de l'aigle étape 14 : Chalet de Solsteinhaus, © Tirol Werbung/Wiedenhofer Martina
© Voie de l'aigle étape 14 : Chalet de Solsteinhaus, © Tirol Werbung/Wiedenhofer Martina

Étape 14 de la Voie de l'Aigle : Innsbruck – chalet de Solsteinhaus


Aujourd'hui, on commence par faire un sacré bout de chemin rapidement, le train de Karwendelbahn (ou Mittenwaldbahn) nous emmenant d'Innsbruck à la gare de Hochzirl, où la marche vers le chalet de Solsteinhaus commence. D'abord de manière abrupte, mais aujourd'hui, aucun passage difficile n'est au programme, plutôt une belle randonnée sur des routes forestières, des sentiers et des voies carrossables, à travers des bois et de douces prairies d'alpage. À l'alpage de carte postale de Solnalm, on voit pour la première fois le chalet de Solsteinhaus. Celui-ci se dresse à 1 805 mètres d'altitude, bénéficie des équipements modernes et nous offre la belle perspective d'une bonne cuisine bourgeoise et d'une douche chaude. Et pour ceux qui n'en ont jamais assez, il a même son propre mur d'escalade !


Informations utiles sur l'étape

Histoire alpine de l'aigle · Le Karwendelbahn, véritable artiste de la grimpe. Les parois verticales de Martinswand, à l'ouest d'Innsbruck, sont le paradis des amateurs de varappe. Mais il en est un autre qui s'attaque bon train à la paroi : Le Karwendelbahn, appelé aussi Mittenwaldbahn. Entre Innsbruck et Hochzirl, ce train parcourt quelques 12 kilomètres, 600 mètres de dénivelé et huit tunnels. Le plus court mesure 26 mètres, le plus long - le tunnel de Martinswand - tout juste deux kilomètres. Ensuite, le train continue vers Seefeld, Mittenwald et Garmisch. Il a été construit d'après les plans de Josef Riehl, inauguré en octobre 1912 et montre tout le talent des ingénieurs de l'époque. Étant l'un des premiers trains à être mu par le courant alternatif via un câble à haute tension monophasé, il eut une grande influence sur le développement du chemin de fer électrique en Europe centrale.

Karwendelbahn (c) Stadtarchiv Innsbruck

Vue de l'aigle · Ici, les formes des montagnes valent le coup d'œil : À côté des sommets abrupts, on trouve de nombreuses traces de la glaciation avec ses formes rondes, ses moraines et ses traînées de dispersion glaciaire. Pour en savoir plus sur la nature, on s'attardera sur les stations du sentier de découverte « Naturlehrpfad » de Scharnitz, il est sur le chemin.

Défi de l'aigle · Une petite devinette autour du chalet de Solsteinhütte : Pourquoi la plus petite montagne s'appelle « Großer Solstein » (« Grand Solstein ») et sa sœur de 100 mètres de plus « Kleiner Solstein » (« Petit Solstein ») ? Réponse : parce jadis, la plus petite des deux était bien plus utile et importante, notamment en tant que lieu de pâturage. Avec ses 2 637 mètres, le Kleine Solstein domine le massif de la Nordkette et se démarque par sa crête ouest très acérée et ses parcours de grimpe difficiles sur sa face nord.

Ouvrir la grande carte

Point de départ  

Innsbruck

Lieu d'arrivée

Chalet de Solsteinhaus

Longueur

7 km

Temps de marche

3 h

La Voie de l'Aigle

Il s'agit d'une étape de la Voie de l'Aigle (Adlerweg), le chemin de grande randonnée le plus réputé du Tyrol

Difficulté

moyen

Altitude

1 800 m

Dénivelé à la montée

Montée : 940 m
Descente : 70 m

Description de l'itinéraire


Point de départ :Innsbruck

Depuis Innsbruck, rejoindre  Hochzirl par le train de Mittenwaldbahn, si l'on ne décide pas d'y aller à pied : À la gare principale, se diriger vers l'ouest par la Salurnerstraße jusqu'à l'Arc de triomphe, puis tourner à gauche et prendre la Maria-Theresien-Straße dont le prolongement dans la vieille ville mène direct au Petit Toit d'or. Là, prendre sur la droite la Domgasse jusqu'à la cathédrale Saint-Jacques. Suivre le chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle (« Jakobsweg ») à travers Innsbruck, puis par Kranebitten, Völs, Kematen, à partir de Kematen, prendre le chemin de randonnée par le pont sur l'Inn en direction de Zirl. Continuer par les gorges d'Ehnbachklamm en direction de Plainer jusqu'à la gare de Hochzirl et, directement là, y suivre les panneaux « Solsteinhaus ». Au nord des voies, un bon sentier entre tout de suite dans la forêt dense et débouche rapidement sur une voie carrossable. Sur celle-ci, on monte directement et très abruptement. Bientôt, le chemin depuis l'hôpital de Hochzirl débouche sur la gauche, on continue la montée raide dans la forêt en direction du nord-est. Après la traversée d'un ruisseau qui coule depuis Brunnenschrofen, on passe une partie de montée très légère. À présent, le chemin ressemble presque à une route, mais repart nettement à la montée. À 1 350 mètres d'altitude, l'itinéraire croise un large chemin forestier - là, on continue l'ascension. Le chemin surplombe désormais des petites gorges. Après le torrent, on passe par un sentier la forêt qui devient plus clairsemée, des pins puis la zone d'alpage dégagée du charmant Solnalm. De là, on aperçoit pour la première fois le but de cette étape, le chalet de Solsteinhaus. On continue sur la droite, passant l'alpage et descendant vers le nord vers le cirque glaciaire de Höllkar. On y traverse quelques coulées d'éboulis. Le sentier traverse les contreforts du Höllkar et le torrent et finit par gravir tranquillement, à travers les pins, la pente vers le col d'Erlsattel et son confortable chalet de Solsteinhaus (1 805 mètres).

Destination : Solsteinhaus

Possibilités d'hébergement et de se restaurer : Chalet de Solsteinhaus

Infos sur la localité


Arrivée

Votre adresse de destination : Innsbruck

réalisé par ÖBB-Personenverkehr AG

Chercher hébergement


Recherche détaillée

Itinéraires de randonnée dans les environs


Haut
Live Chat
Live Chat