Voie de l'aigle étape 23 : Alpes de Lechtal, © Tirol Werbung/Dominik Gigler
© Voie de l'aigle étape 23 : Alpes de Lechtal, © Tirol Werbung/Dominik Gigler
Voie de l'aigle étape 23 : Lac de Vordersee, © Tirol Werbung/Christian Klingler
© Voie de l'aigle étape 23 : Lac de Vordersee, © Tirol Werbung/Christian Klingler
Voie de l'aigle étape 23, © Tirol Werbung/Christian Klingler
© Voie de l'aigle étape 23, © Tirol Werbung/Christian Klingler
Voie de l'aigle étape 23 : Chalet de Kaiserjochhaus, © Tirol Werbung/Christian Klingler
© Voie de l'aigle étape 23 : Chalet de Kaiserjochhaus, © Tirol Werbung/Christian Klingler

Étape 23 de la Voie de l’Aigle : Refuge d'Ansbacher Hütte – Chalet de Kaiserjochhaus


Ce sont une nouvelle fois les Alpes de Lechtal qui dominent cet itinéraire à des altitudes vertigineuses, mais la vue n'en est que plus belle. Flarschjoch – Knappenböden – Alperschonjoch, tels sont les noms des premiers lieux par lesquels cette étape passe, ensuite, on peut décider de suivre le chemin Haas-Weg, exigeant en matière d'alpinisme, ou opter pour sa variante plus douce. Mais on n'est pas au bout de nos défis : le sentier vers le chalet de Kaiserjochhaus (2 310 mètres) nous réserve quelques terrains escarpés et de nombreux passages sécurisés, de sorte que l'on ne peut presque plus s'imaginer qu'ailleurs, le sol peut être plat. Et pourtant, les couches du chalet de Kaiserjochhaus ne font pas un pli.


Informations utiles sur l'étape

Histoire alpine de l'aigle · La difficile transhumance par les cols. Les alpages des vallées latérales les plus reculées de la vallée de Lechtal, ceux situés au nord de sa ligne de crête, ont des noms ancestraux et rhéto-romans : Almajur, Fallesin, Kridlon… Ils ont été habités et exploités bien avant la vallée de Lechtal, depuis la vallée de Stanzertal au sud. Pour ce faire, on utilisa les cols dont le passage était relativement aisé : Alperschonerjoch, Kaiserjoch, Almajurjoch. Jusqu'à il y a encore quelques années, les transhumants faisaient passer les troupeaux par les cols souvent enneigés au printemps pour rejoindre les alpages; à l'automne, cette marche longue et éreintante reprenait dans l'autre sens. Le fromage produit (des meules pouvant peser jusqu'à 80 kilos) et le beurre étaient ramenés difficilement dans la vallée par des hommes forts. Des jurons comme « Martereck » témoignent encore de cette véritable corvée. Aujourd'hui, les alpages sont accessibles par des routes de montagne depuis la vallée de Lechtal, ce qui permet de transporter les animaux par-delà l'Arlberg.

Adlerweg-Etappe 23 (c) Tirol Werbung/Christian Klingler

Vue de l'aigle · Le Malatschkopf se dresse à 2 388 mètres et est situé à l'est du chalet de Kaiserjochhaus, où son ascension directe commence. Pour ce faire, on a besoin de 30 minutes, d'un pied absolument sûr et de ne pas avoir le vertige. La récompense suprême : ce sommet nous offre une vue magnifique sur la vallée de Stanzer Tal.

Défi de l'aigle · Sur le chemin exigeant Haas-Weg, qui parcourt le versant sud accidenté du Vorderseespitze, on ne croisera aucun trouillard, que des alpinistes chevronnés. Ces flancs de montagne escarpés et bruts sont en de nombreux endroits sécurisés par câble. Ceux qui cependant préfèrent ne pas s'y aventurer peuvent descendre depuis le col d'Alpschonerjoch et se diriger vers le chemin d'altitude d'origine via le lac de Vordersee.

Ouvrir la grande carte

Point de départ  

Refuge d'Ansbacher Hütte

Lieu d'arrivée

Chalet de Kaiserjochhaus

Longueur

8,5 km

Temps de marche

5 h

La Voie de l'Aigle

Il s'agit d'une étape de la Voie de l'Aigle (Adlerweg), le chemin de grande randonnée le plus réputé du Tyrol

Difficulté

difficile

Altitude

2 480 m

Dénivelé à la montée

Montée : 520 m
Descente : 580 m

Téléchargements

Description de l'itinéraire


Point de départ : Refuge d'Ansbacher Hütte

Depuis le refuge d'Ansbacher Hütte, un bon sentier monte doucement au Flarschjoch. Juste en contrebas de ce col, une possibilité de bifurquer vers Memminger Hütte existe, mais la Voie de l'aigle descend, elle, tranquillement depuis le Flarschjoch sur des éboulis et des prairies en direction de Knappenböden, puis par une coulée d'éboulis presque sur du plat au col d'Alperschonjoch avec sa petite croix. À présent, le sentier perd un peu d'altitude avant de monter en serpentant, puis une descente nous mène au lac de Vordersee. Ce passage à travers le versant sud accidenté du Vorderseespitze porte le nom de chemin Haas-Weg. Il traverse principalement des prairies et des flancs de montagne et cavités escarpés et bruts sécurisés par câble en de nombreux endroits. À partir du lac de Vordersee, la pente est d'abord moyennement raide en direction de Hinterseejoch. Avant le col, le sentier devient clairement plus abrupt et serpente sur un sol terreux. De l'autre côté du Hinterseejoch, la descente modérément abrupte se fait de nouveau en serpentines. Le sentier traverse ensuite vers l'ouest le cirque glaciaire couvert d'éboulis et en pente légère et reprend un temps l'ascendant sous la dépression de Kridlonscharte. Sur cette partie, il faut compter sur un sol terreux, souvent glissant. Finalement, le sentier mène, un peu exposé, sur la paroi, par une cheminée montant à la dépression de Kridlonscharte - des câbles d'acier nous y apportent un soutien bienvenu. Ensuite, le parcours descend des prairies de montagne et passe à côté d'un éperon rocheux. Le sentier continue en direction de l'ouest et traverse les pentes qui nous séparent encore du chalet de Kaiserjochhaus. Tantôt montant, tantôt descendant, il est par endroits très étroit, traversant un terrain abrupt, escarpé et rocheux avec de nombreux passages sécurisés. Les derniers mètres mènent par une belle prairie de montagne au but de cette étape, le convivial chalet de Kaiserjochhaus à 2 310 mètres.

Destination : Chalet de Kaiserjochhaus

Possibilités d'hébergement et de se restaurer : Chalet de Kaiserjochhaus

Arrivée

Votre adresse de destination : Kaisers

réalisé par ÖBB-Personenverkehr AG

Chercher hébergement


Recherche détaillée
Haut
Live Chat
Live Chat