Voie de l'aigle étape 05 : Auberge de Buchacker - Pinegg, © Tirol Werbung/Jens Schwarz
© Voie de l'aigle étape 05 : Auberge de Buchacker - Pinegg, © Tirol Werbung/Jens Schwarz
Voie de l'aigle étape 05 : Auberge de Buchacker - Pinegg, © Tirol Werbung/Jens Schwarz
© Voie de l'aigle étape 05 : Auberge de Buchacker - Pinegg, © Tirol Werbung/Jens Schwarz
Voie de l'aigle étape 05, © Tirol Werbung/Jens Schwarz
© Voie de l'aigle étape 05, © Tirol Werbung/Jens Schwarz
Voie de l'aigle étape 05, © Tirol Werbung/Jens Schwarz
© Voie de l'aigle étape 05, © Tirol Werbung/Jens Schwarz

Étape 05 de la Voie de l'Aigle : Auberge de Schlossblick – Pinegg


Aujourd'hui, les mollets on droit à un massage particulier. Ça va être abrupt, mais que de belles vues en perspectives ! Depuis les hauteurs des alpages, on gagne les territoires de haute altitude du massif du Rofan. Le Plessenberg, aussi appelé par les gens du coin « Blessinger », fait partie de la « constellation des trois [montagnes] » Kienberg, Plessenberg et Heuberg qui se jouxtent de très près. Une fois qu'on l'a surmonté, ainsi que le Kienberg, plus facile à conquérir, on a devant soi un territoire du nom séduisant d'« Einkehrboden », c'est-à-dire « terre de restauration ». Mais pour se sustenter et passer la nuit, il faudra attendre l'auberge Gwercherwirt à Pinegg, le but de cette étape; Pinegg fait partie de la région du Brandenberg, destination de vacances de rêve nichée sur un plateau ensoleillé.


Informations utiles sur l'étape

Histoire alpine de l'aigle · Les gorges de Kaiserklamm et de Tiefenbachklamm. Les hommes ne sont pas les seuls à écrire l'histoire alpine, les ruisseaux, torrents et fleuves y apportent aussi leur contribution. Ainsi, le torrent de Brandenberg, ses affluents et ses chutes d'eau ont créé l'un des paysages de gorges les plus fascinants d'Autriche. Cela vaut le coup d'y consacrer un peu de temps et un détour dans sa planification de randonnée. À 10 kilomètres de Brandenberg, les gorges de Kaiserklamm creusent leur chemin dans la roche. Elles ont été nommées en l'honneur de l'empereur François-Joseph Ier et commencent au nord de l'auberge de Kaiserhaus. Jadis, on y transportait le bois vers la vallée. Les passages façonnés dans la roche à cet effet sont encore accessibles de nos jours - et bien sécurisés ! Des chaussures solides et un pied sûr sont tout de même nécessaires pour profiter pleinement de cette belle promenade à travers les gorges. Il est aussi possible d'y faire un tour en kayak ou en rafting ou d'y pratiquer la nage en eau vive. Les gorges de Tiefenbachklamm, entre Kramsach et Brandenberg, représentent également un grand moment de contact avec la nature. En une heure de marche tranquille, on les explore le long de passerelles et de sentiers avant de s'offrir un casse-croûte aux « Jausenstation » de Tiefenbachklamm ou de Stegerstall. Les jours de fortes pluies, les deux gorges sont fermées pour raisons de sécurité.

Etappe 5 (c) Museum Tiroler Bauernhöfe

Vue de l'aigle · Deux montagnes qui nous offrent des points de vue grandioses sont au centre de cette étape belle mais exigeante: le Plessenberg qui culmine à 1 743 mètres et le Kienberg. Si celui-ci est de 43 mètres plus haut, depuis l'Inntal, on a l'impression que c'est le Plessenberg qui s'impose face à ses deux acolytes, le Heuberg et le Kienberg.

Défi de l'aigle · Sur cette étape, il se trouve directement sur le chemin, car l'ascension du Plessenberg se fait par un sentier de montagne de catégorie noire. Très escarpé, il comprend quatre passages sécurisés par câble. Randonneurs inexpérimentés, passez votre chemin, cette randonnée est réservée aux alpinistes chevronnés ayant un pied sûr.

Ouvrir la grande carte

Point de départ  

Auberge de Schlossblick

Lieu d'arrivée

Auberge Gwercherwirt (Pinegg)

Longueur

14 km

Temps de marche

7 h 30 min

La Voie de l'Aigle

Il s'agit d'une étape de la Voie de l'Aigle (Adlerweg), le chemin de grande randonnée le plus réputé du Tyrol

Difficulté

difficile

Altitude

1 770 m

Dénivelé à la montée

Montée : 1 350 m
Descente : 1 280 m

Téléchargements

Description de l'itinéraire


Point de départ : Auberge de Schlossblick

Depuis l'auberge de Schlossblick, la navette vous emmène à l'auberge de Kaiserblick d'où part le chemin de randonnée n°20 qui monte, en passant par la zone d'alpage Ruraalm, jusqu'au col d'« Ascherjoch » à 1 458 mètres. C'est là que commence la partie techniquement exigeante de la randonnée – l'ascension du « Plessenberg » par un chemin de montagne de catégorie noire avec quatre passages sécurisés par câble. Sur certaines parties, on monte très abruptement sur des marches en pierre et des passages sécurisés par câble jusqu'au sommet, à 1 743 mètres. De là, on jouit d'une vue imprenable sur le massif du Kaiser, les Alpes de Kitzbühel, le massif du Rofan, les Alpes du Zillertal et du Stubai, et par beau temps, jusqu'au Großglockner et au Großvenediger. Après une pause bien méritée, une petite descente mène à la dépression de  Heubergsattel, là, suivre à droite en direction du Kienberg. La montée qui suit parcourt des pentes parsemées de pins jusqu'au sommet du Kienberg, point culminant de cette randonnée à 1 786 mètres. Avec lui, c'en est fini des les ascensions pour la journée. Désormais, on descend par une belle zone de pâturage, on passe entre autres les alpages d'Einkehralm et de Heubrandalm. Le final s'effectue sur un sentier escarpé descendant de « Prama » à Pinegg où l'on peut récupérer de cette étape longue et exigeante à l'auberge Gwercherwirt, nichée au cœur de la nature préservée de la haute vallée de Brandenberg.

Destination : Auberge Gwercherwirt (Pinegg)

Possibilités d'hébergement et de se restaurer : Auberge Gwercherwirt

Arrivée

Votre adresse de destination : Alpbach

réalisé par ÖBB-Personenverkehr AG

Chercher hébergement


Recherche détaillée

Itinéraires de randonnée dans les environs


Haut
Live Chat
Live Chat