Voie de l'aigle étape 06 : Brandenberger Alpen, © Tirol Werbung/Jens Schwarz
© Voie de l'aigle étape 06 : Brandenberger Alpen, © Tirol Werbung/Jens Schwarz
Voie de l'aigle étape 06 :, © Tirol Werbung/Jens Schwarz
© Voie de l'aigle étape 06 :, © Tirol Werbung/Jens Schwarz

Étape 06 de la Voie de l'Aigle : Pinegg – Steinberg am Rofan


Après une nuit reposante à Pinegg, on repart de l'auberge Gwercherwirt par le pont sur le torrent de Brandenberg et le sentier des chasseurs jusqu'à Aschau, dans la commune de Brandenberg. Un petit intermezzo le long de la route du village jusqu'à Burgstallgraben, puis c'est la montée vers Wimm, Wimmerjoch et l'ancien alpage de Lahnalm. Par le Weißenbachgraben, le chemin mène au « plus beau bout du monde qui soit », à Steinberg am Rofan. C'est tellement fabuleux ici qu'il faut une bonne dose de re-motivation pour continuer son chemin et boucler cette étape de la Voie de l'aigle : en longeant le torrent de Steinberg, rejoindre Vordersteinberg, pour arriver par le chemin forestier de Bärenwaldweg à la charmante auberge Waldhäusl avec possibilités d'hébergement.


Informations utiles sur l'étape

Histoire alpine de l'aigle · Peter Habeler et le massif du Rofan. Né en 1942, l'alpiniste de l'extrême tyrolien Peter Habeler est entre autres connu pour avoir ouvert certaines voies spectaculaires dans les montagnes Rocheuses, il fut d'ailleurs le premier européen à gravir les Big Walls dans le Parc national de Yosemite, et avoir escaladé la face nord de l'Eiger en un temps record. Habeler a été sur les sommets du Cho Oyu, du Nanga Parbat, du Kangchenjunga et du Hidden Peak. À l'Everest, il tenta et réussit avec Reinhold Messner la légendaire première ascension sans oxygène, sans oublier ses nombreuses conquêtes des montagnes les plus exigeantes dans le monde entier. Mais sa première expérience de grimpe importante, c'est dans le Rofan qu'il la fit. Il suivit une formation à l'école spécialisée dans le verre à Kramsach, et comme rentrer chez lui dans le Zillertal représentait un assez long trajet, il consacrait souvent ses week-ends à des escapades de grimpe dans le Rofan. Souvent, il était accompagné par son modèle absolu, Hias Rebitsch, célèbre alpiniste et pionnier de l'escalade libre originaire de Brixlegg.

Extrembergsteiger Peter Habeler (c) Tirol Werbung/Peter Habeler

Vue de l'aigle · Steinberg am Rofan (1 010 mètres) est nichée entre la montagne du Guffert (2 195 mètres) et les trois sommets d'Unutz, tous faisant partie du massif du Rofan. Le soir, on jouit d'une superbe vue depuis le cimetière de Steinberg. Sur le ciel, certes, mais aussi sur les falaises incandescentes du Klobenjoch.

Défi de l'aigle · Au sommet du Guffert se trouvent des lieux d'escalade de difficulté 1, un pied sûr et l'absence de vertige sont requis. La montée au sommet se fait par un sentier abrupt, en partie escarpé. Les jours de soleil, il peut faire très chaud sur les pentes couvertes de pins du versant sud, il faut donc partir très tôt si l'on veut s'y attaquer.

Ouvrir la grande carte

Point de départ  

Auberge Gwercherwirt

Lieu d'arrivée

Auberge Waldhäusl

Longueur

18 km

Temps de marche

5 h

La Voie de l'Aigle

Il s'agit d'une étape de la Voie de l'Aigle (Adlerweg), le chemin de grande randonnée le plus réputé du Tyrol

Difficulté

moyen

Altitude

1 330 m

Dénivelé à la montée

Montée : 1 100 m
Descente : 780 m

Description de l'itinéraire


Point de départ : Auberge Gwercherwirt

Depuis Pinegg, on traverse deux ponts – celui du torrent de Brandenberg, puis celui du torrent de Steinberg – pour arriver à la première montée de cette étape. Elle se déroule sur un chemin de randonnée, puis, via la route forestière, par le sentier des chasseurs (« Jägersteig ») qui mène à Aschau, l'un des villages de la commune de Brandenberg. On traverse son petit centre le long de la route principale jusqu'à l'auberge Haaser. Juste avant celle-ci, on monte le long du Burgstallgraben jusqu'à la dernière ferme, « Wimm ». Après la barrière canadienne, prendre à droite et suivre les panneaux jusqu'au col de Wimmerjoch. Là, au point culminant de l'étape, une pause sur les vertes prairies d'alpage est la bienvenue. Ensuite, partir sur la gauche et descendre en direction de Lahnalm. Juste avant cet alpage, suivre les panneaux vers Weißenbachgraben. Dès que l'on a traversé le Weißenbach, soit le torrent qui marque la frontière entre Brandenberg et Steinberg, on n'est plus très loin de l'Enterhof, une ferme imposante avec possibilités d'hébergement. On la « laisse sur la gauche » et on descend la route pour entrer dans le Steinberg Loch, traversant au passage pour la deuxième fois de cette étape le torrent de Steinberg. Ensuite, à la première possibilité de tourner à droite, bifurquer sur le chemin de Hinterbergweg. Le suivre vers le nord jusqu'à Vordersteinberg, traverser la route et continuer à marcher jusqu'au Bärenwaldweg. Il ne reste plus qu'à emprunter ce chemin et à terminer en beauté cette journée de randonnée à l'auberge Waldhäusl, bénéficiant d'une situation idéale aux confins de Steinberg. Elle propose également des possibilités d'hébergement agréables.

Destination : Auberge Waldhäusl

Possibilités d'hébergement et de se restaurer : Jodlerwirt, Auberge Haaser, Auberge Waldhäusl

Arrivée

Votre adresse de destination : Steinberg am Rofan

réalisé par ÖBB-Personenverkehr AG

Chercher hébergement


Recherche détaillée

Itinéraires de randonnée dans les environs


Haut
Live Chat
Live Chat