© Badener Hütte
© © Badener Hütte
© Raimund Mühlburger
© © Raimund Mühlburger

Étape O4 de la Voie de l'Aigle : Le refuge de Bonn-Matreier-Hütte - Le refuge de Badener Hütte


Vous côtoyez des paysages époustouflants où le minéral règne en maître. Et cela dès le début, à votre départ du refuge Bonn-Matreier-Hütte en direction de la Säulkopf, où vous constatez la présence de nombreux éboulis. Si vous souhaitez éviter l’ascension, une alternative s’offre à vous : bifurquer en direction de la dépression de Kälberscharte, puis passer la coriace Galtenscharte, et enfin progresser pas à pas jusqu’au domaine du majestueux Grossglockner. Le Galtboden vous dévoile ses étranges formations de pierres. Le sentier jusqu’au Hohe Achsel, exigeant mais asécurisé, vous lance un défi sommital que vous pouvez choisir de relever ou non. Le clapotement joyeux de l’eau du ruisseau vous accueille devant le refuge de Badener Hütte. L’imposant « Mur de cristal » domine le refuge : cette paroi rocheuse n’est pas sans rappeler la face nord de l’Eiger et titillera certainement les amateurs d’alpinisme qui verront là, lancé par la nature, le prochain défi à relever.


Informations utiles sur l'étape

Histoire alpine de l'aigle · Le Badener Hütte : un refuge construit près Vienne. Lorsque le Club alpin autrichien, et plus précisément sa section de Baden, près de Vienne, décida de construire un nouveau refuge, les frères Malcher furent chargés de chercher un lieu pouvant convenir entre Munich, Innsbruck et Merano. Ils finirent par le trouver dans la vallée de Frosnitztal. L’endroit était idéal. Seul problème : il était perché à 2 608 mètres d’altitude. Dans ces conditions difficiles, il était primordial de s’assurer avant tout que les plans de construction pouvaient être concrétisés. En 1910, on commença donc à construire le refuge dans sa totalité, à titre expérimental, à Möbling, tout près de Vienne. Il partit ensuite vers Matrei en plusieurs morceaux : 45 000 kg de matériel furent ainsi transportés ! En raison du terrain très peu praticable, seuls 8 000 kg purent être acheminés grâce aux animaux. On fit une fois de plus appel aux Sherpas des Alpes. Parmi tous ces costauds, l’un d’eux, J. Gandler, avait la réputation d’être encore plus infatigable que les autres. On raconte que six semaines durant, il monta quotidiennement 142 kilos de matériel sur ce parcours exténuant. Le refuge fut achevé en 1911, et c’est seulement ensuite qu’on organisa des sentiers y menant et qu’on y installa l’eau courante. Presque 50 ans plus tard, en 1959, le refuge fut agrandi et complété d’un dortoir. Si les meubles pouvaient parler, on serait tenté de demander à cette magnifique table aujourd’hui centenaire de la salle à manger, autour de laquelle les frères Malcher se sont eux-mêmes assis, de nous révéler tous les secrets de cette époque révolue.

Sajahütte (c) Familie Kratzer

Vue de l'aigle · Le sommet de la Säulkopf vous dévoile une vue incroyable : le Grossvenediger et son chapeau blanc immaculé, le Grossglockner (la plus haute montagne d’Autriche), la chaîne des Alpes centrales et même, au loin, les cimes des Dolomites.

Défi de l'aigle · La dépression de Galtenscharte vous a concocté quelques défis. Par exemple : d’impressionnants blocs de granit ou encore des dalles rocheuses branlantes. Le parcours est difficilement praticable et requiert une attention sans relâche. Au niveau du col, une halte s’impose pour détacher son regard du sol et admirer le panorama offert par le Hohe Tauern.

Ouvrir la grande carte

Point de départ  

Le refuge Bonn-Matreier-Hütte

Lieu d'arrivée

Le refuge Badener Hütte

Longueur

10 km

Temps de marche

5 h

La Voie de l'Aigle

Il s'agit d'une étape de la Voie de l'Aigle (Adlerweg), le chemin de grande randonnée le plus réputé du Tyrol

Difficulté

difficile

Altitude

2 870 m

Dénivelé à la montée

Montée : 800 m
Descente : 950 m

Description de l'itinéraire


Point de départ : Le refuge Bonn-Matreier-Hütte

Un peu au-dessus du refuge Bonn-Matreier Hütte (8-10 minutes de marche), le sentier bifurque à droite au niveau du panneau indicateur. Vous traversez une dépression rocailleuse puis parvenez enfin aux parois rocheuses de la dépression de Kälberscharte (2 791 mètres). Les marches et les câbles d’acier des deux côtés de la cuvette facilitent l’accès vers la vallée de Kleines Niltal, et l’ascension vers la Galtenscharte se passe ensuite sans grande difficulté. Il est maintenant temps de s’attaquer à la descente, raide et exigeante, vers le Mailfroßnitzbach. Ne vous réjouissez pas trop vite : les 600 mètres de dénivelé seront à reconquérir à la montée suivante. La partie la plus haute est sécurisée par un câble d’acier, le milieu présente souvent, même en été, une grande couche de neige dure et en pente raide.  Avec de la chance et en l’absence de neige sur ce tronçon de chemin, le sentier est ininterrompu. Plus bas, le terrain devient davantage plat. Le pont qui enjambe le ruisseau Mailfroßnitzbach marque la fin de la descente. Retrouvez le sentier 40 mètres en contrebas. Tout en dominant la vallée de Froßnitztal, on traverse un versant verdoyant du Hohe Achsel, du sud vers le nord. Remarquez la diversité du paysage. Certains passages sont sécurisés. Le clapotis de nombreux ruisseaux salue joyeusement votre passage. Vous ne manquerez pas de remarquer au niveau de l’Achsel la mare recouverte de formations de moraines et d’herbes, qui l’ont asséchée. C’est là que se trouve le point de connexion entre le Venediger Höhenweg et le chemin Talweg. Vous poursuivez en direction du refuge Badener Hütte. Les formations de moraines sont ici particulièrement rapprochées les unes des autres. Prenez le pont pour passer de l’autre côté du Froßnitzbach. Ensuite, le terrain monte et descend, ce qui en fait un lieu de prédilection des Lagopèdes, ces oiseaux de la famille des Gallinacés, qui trouvent refuge et protection dans ces reliefs. On atteint ensuite les formations latérales de moraines du Frosnitzkees, on prend à droite pour atteindre le but de l’étape : le refuge Badener Hütte (2 608 mètres), perché sur le Grossvenediger.

Destination : Le refuge Badener Hütte

Possibilités d'hébergement et de se restaurer : Le refuge Badener Hütte

Infos sur la localité


Arrivée

Votre adresse de destination : 2, Matrei in Osttirol

réalisé par ÖBB-Personenverkehr AG

Chercher hébergement


Recherche détaillée

Itinéraires de randonnée dans les environs


Haut
Live Chat
Live Chat