Excursion en ski de randonnée, © Tirol Werbung/Hans Herbig
© Excursion en ski de randonnée, © Tirol Werbung/Hans Herbig
Excursion en ski de randonnée, © Tirol Werbung/Martina Wiedenhofer
© Excursion en ski de randonnée, © Tirol Werbung/Martina Wiedenhofer
Ski de randonnée à Axamer Lizum, © Tirol Werbung/Markus Jenewein
© Ski de randonnée à Axamer Lizum, © Tirol Werbung/Markus Jenewein
Osttirol, Sillian, Hochpustertal
© Osttirol, Sillian, Hochpustertal

Le ski de randonnée au Tyrol


Une des plus belles façons de pénétrer dans l'intimité des Alpes tyroliennes est de partir seul ou en groupe en skis de randonnée.

L’enneigement généreux des Alpes tyroliennes enchante chaque année de nombreux amateurs de ski de randonnée. Il est rare, en effet, de trouver un pays à la nature si vaste et indomptée où chacun, peu importe son niveau, trouve son bonheur. De nombreux refuges et auberges de montagne vous permettent de manger et de dormir au chaud après votre excursion.

Le ski de randonnée est l’une des uniques possibilités d’arpenter les hauteurs tyroliennes en communion intime avec la nature. Au cœur d’un paysage hivernal immaculé, vous savourez le silence infini tout en laissant airer votre regard sur les impressionnants paysages alentours. Il existe de nombreuses possibilités de parcours sur une ou plusieurs journées ; mais aussi pendant la nuit (en longeant les pistes). Dans de nombreuses régions tyroliennes, un guide de montagne local propose de vous accompagner dans cette (première) aventure. Si vous partez seul, il faut toujours garder à l’esprit que dans la montagne, chacun est responsable pour soi et pour le groupe. Avant de partir, il faut impérativement s’informer des conditions météorologiques et des risques d’avalanche. Partez équipé d’un kit de sécurité avalanche complet (DVA – sonde – pelle) et d’un téléphone portable. Idéalement, vous emportez aussi un sac airbag anti-avalanche. Il existe des cours gratuits appelés SAAC (Snow and Avalanche Awareness Camps) qui durent plusieurs jours et lors desquels vous sont exposés les informations principales et les conseils de base si vous choisissez de sortir (des sentiers battus) des pistes. Grâce aux professionnels, apprenez à manipuler correctement votre équipement et à mieux évaluer la structure des couches de neige, le choix du parcours et les bulletins d’avalanches.


5 conseils pour les débutants


Excursion en ski de randonnée, © Tirol Werbung/Hans Herbig

Conseil 1 : Les montagnes de la vallée d’Urgtal, dans la région Serfaus-Fiss-Ladis, sont parfaites pour débuter dans cette nouvelle discipline.

Conseil 2 : Accompagné d’un guide de montagne (comme par exemple sur le Parcours des Contrebandiers (Schmugglertour) qui part du domaine skiable de Fiss-Ladis en direction de Samnaun), vous vous familiarisez encore plus facilement avec le ski de randonnée.

Conseil 3 : L’ascension de la Gerlosstein (2 166 mètres) jusqu’au refuge d’Arbiskogelhütte, dans la vallée de Zillertal, suit un parcours particulièrement apprécié des débutants, notamment pour sa diversité. Passages raides et faciles s’alternent pour votre plus grand plaisir.

Conseil 4 : Le parcours Harschbichltour de St. Johann in Tirol permet lui aussi de commencer ce sport en douceur. L’ascension se fait en longeant la piste. La descente après l’arrêt des remontées mécaniques se fait sur la piste Jodelalm, fraîchement préparée tous les jours.

Conseil 5 : La Gaishörndl (2 615 mètres) est une montagne limitrophe très appréciée dans l’Osttirol. Elle fait partie du domaine de Kalkstein, idéal pour le ski de randonnée.  Le parcours est praticable presque tous les jours en hiver, l’inclinaison de la pente idéale et son orientation au sud-est permettent aussi d’admirer de formidables névés.

5 conseils pour les niveaux avancés


Excursion en ski de randonnée, © Tirol Werbung/Martina Wiedenhofer

Conseil 1 : Si l’on emprunte les remontées mécaniques du glacier de Pitztal se détache rapidement la 2e montagne la plus haute du Tyrol : la Wildspitze (3 768 mètres). Majestueuse, elle paraît toute proche. Avoir de l’expérience en hautes Alpes est cependant ici absolument nécessaire.

Conseil 2 : Il ne faut pas forcément s’éloigner de la capitale régionale pour retrouver un paradis pour skieurs de randonnée. Dans la vallée de Sellraintal, près d’Innsbruck, vous attendent de nombreux itinéraires. Parmi eux, celui de la Lampsenspitze (2 875 mètres) et ses exercices pratiques intéressants.

Conseil 3 : La Wattental, une vallée latéral de l’Inntal, offre de nombreuses possibilités en ski de randonnée depuis le refuge Lizumer Hütte.

Conseil 4 : Offrez-vous une descente de rêve depuis la Rofanspitze (2 259 mètres) dans l’Achensee-Region : 1 600 mètres de dénivelé positif vous séparent de la vallée. Ils sont à vous ! Pour la montée, les télécabines permettent d’avaler d’un coup 400 mètres de dénivelé.

Conseil 5 : La vue depuis le sommet et son emplacement privilégié au cœur des montagnes de Villgrat font de la Hochgrabe (2 951 mètres), dans le domaine d’Einettal Innervillgraten, un but très apprécié de l’Osttirol parmi les amateurs de ski de randonnée. Une bonne santé physique et de l’endurance sont toutefois nécessaires.

3 conseils pour des excursions de plusieurs jours


Excursion en ski de randonnée, © Tirol Werbung/Robert Pupeter

Conseil 1 : Un vrai délice pour les skieurs expérimentés : le circuit sur quatre jours entre les refuges de Steinberghaus et de Neuer Bambergerhütte dans les Alpes de Kitzbühel.

Conseil 2 : 3 jours, 3 vallées ! Le circuit Villgratental – Defereggental – Gsiesertal joue avec les frontières de l’Osttirol et tutoie les cols et les dépressions. Varié, le parcours offre des descentes sur versants ensoleillés mémorables. Les  skieurs endurants se laisseront même tenter par l’ascension gratifiante de quelques sommets sans avoir à faire de grands détours. Vous partez de la vallée de Villgratental, passez par l’Ochsenlenke pour rejoindre la vallée de Defreggental, puis par la dépression de Halsscharte jusqu’à la vallée de Gsiesertal, déjà dans le Tyrol du Sud. Vous retrouvez la vallée de Villgratental après avoir passé le col de Kalksteinjöchl.

Conseil 3 : Les skieurs de randonnée avec une très bonne condition physique peuvent se lancer dans l’excursion « Hoch Tirol », prévue pour 5 ou 6 jours. Vous explorez alors la montagne la plus élevée d’Autriche : le Grossglockner, 3 798 mètres.

Haut
Live Chat
Live Chat