Voie de l'aigle étape 19, © Tirol Werbung/Dominik Gigler
© Voie de l'aigle étape 19, © Tirol Werbung/Dominik Gigler
Voie de l'aigle étape 19 : Refuge de Hanauer Hütte, © Tirol Werbung/Holger Gassler
© Voie de l'aigle étape 19 : Refuge de Hanauer Hütte, © Tirol Werbung/Holger Gassler
Voie de l'aigle étape 19, © Tirol Werbung/Holger Gassler
© Voie de l'aigle étape 19, © Tirol Werbung/Holger Gassler
Voie de l'aigle étape 19, © Tirol Werbung/Holger Gassler
© Voie de l'aigle étape 19, © Tirol Werbung/Holger Gassler

Étape 19 de la Voie de l'Aigle : Refuge d'Anhalter Hütte – refuge de Hanauer Hütte


Un petit défi langagier : arriverez-vous à prononcer « Pfafflartal » ? Avant de passer par cette charmante vallée et le village de Pfafflar, cette étape monte au Steinjöchl par un chemin sécurisé par câble, puis s'attaque au passage célèbre du col de Hahntennjoch. Dans la vallée de Pfafflartal, le chemin rencontre des villages tyroliens pittoresques et isolés avant de rejoindre la vallée d'Angerletal et de prendre la direction du refuge de Hanauer Hütte. On se trouve encore dans la zone de tranquillité de Muttekopf, d'une superficie de 38 kilomètres carrés. La plus grande partie de ce paysage protégé se situe au-dessus de la limite supérieure de la forêt, en haute montagne. En comparaison des cirques glaciaires calcaires, la végétation est ici plus foisonnante, et de nombreuses plantes alpines rares poussent là.


Informations utiles sur l'étape

Histoire alpine de l'aigle · Les feus de circulation du col de Hahntennjoch. Le Hahntennjoch est un col permettant de passer d'Imst à la vallée de Lechtal. Sa route a été ouverte à la circulation en 1969 et, culminant à 1 894 mètres, elle est l'une des plus hautes routes de col des Alpes. Dès lors, rien d'étonnant au fait que les motards adorent parcourir ses lacets acérés, d'autant que ses 29 kilomètres de longueur offrent de magnifiques vues. La route affiche une pente allant jusqu'à 18, 9 pour cent, ce qui ne dissuade pas les cyclistes les plus téméraires. Mais sa situation exposée la rend vulnérable aux caprices de la nature - chutes de pierres, glissements de terrain, avalanches. En cas de tempête notamment, le risque de glissements de terrain augmente drastiquement. C'est pourquoi un système automatique a été installé en 2004, reliant deux stations météorologiques, au Hahntennjoch et sur le refuge de Muttekopfhütte, et des feux de circulation radioguidés. Si le danger est sérieux, ils passent tout de suite au rouge, entraînant la fermeture de la route.

Adlerweg-Etappe 19: Hahntenjoch(c) Amt der Tiroler Landesregierung/Michael Strigl

Vue de l'aigle · Après tant de haute montagne, le regard reste émerveillé face aux petits villages idylliques. Les vieilles maisons de bois de Pfafflar font partie des plus anciennes du Tyrol, certaines datent même du début du XIIIème siècle. Elles sont bâties avec des troncs d'arbres ronds, pour leur construction, on n'a utilisé ni scie, ni pièces de métal. Le village de montagne de Boden ravit aussi l'œil, de même que les chutes d'eau que l'on rencontre en chemin.

Défi de l'aigle · En ces contrées, l'un des sommets marquants est le Falschkogel. On le voit du col de Steinjöchl et on peut entreprendre son ascension depuis là. Il se caractérise par ses parois abruptes sur la face nord et ses douces prairies du versant sud... en apparence ! Dans les faits, les prairies sont très raides. Au Falschkogel, la devise est donc : Celui qui ne fait pas attention fera clairement l'expérience des lois de la pesanteur.

Ouvrir la grande carte

Point de départ  

Refuge d'Anhalter Hütte

Lieu d'arrivée

Refuge de Hanauer Hütte

Longueur

12,5 km

Temps de marche

4 h

La Voie de l'Aigle

Il s'agit d'une étape de la Voie de l'Aigle (Adlerweg), le chemin de grande randonnée le plus réputé du Tyrol

Difficulté

moyen

Altitude

2 180 m

Dénivelé à la montée

Montée : 750 m
Descente : 870 m

Description de l'itinéraire


Point de départ : Refuge d'Anhalter Hütte

Depuis le refuge d'Anhalter Hütte, descendre quelques mètres vers l'ouest, puis suivre le sentier qui monte tranquillement au Steinjöchl (sécurisation par câbles). Passé le col on descend directement, mais bientôt, la traversée de la pente bordée de prairies et de pins de montagne vers le sud-ouest et le Hahntennjoch est douce. Là où le parcours prend la direction de la route en contrehaut, suivre les flèches rouges sur les prairies d'alpage et descendre vers l'ouest par un chemin sur la droite. Peu après apparaissent les panneaux en direction de « Hanauer Hütte ». L'itinéraire passe par un sentier longeant la route par le nord puis, plus bas, par une voie carrossable à travers les prairies d'alpage, les pins de montagne et une forêt mixte clairsemée, descendant doucement. En cette partie, on parcourt aussi brièvement des petites gorges. Ensuite, le chemin rejoint un virage vers la gauche de la route. À partir de là, on descend le terre-plein au nord de celle-ci (chemin n° 601, indiqué sur le mur). On arrive bientôt aux maisons de Pfafflar. Ici existe une autre possibilité de monter à la Hanauer Hütte via la vallée de Fundaistal et le col de Galtseitejoch. Pour le parcours normal, cependant, suivre la route qui traverse Pfafflar et prendre à gauche par la route et le ruisseau au panneau « Nach Boden ». Le sentier de rêve descend le long du ruisseau (à un groupe de maison, nouvelle possibilité de prendre le chemin alternatif par Galtseitejoch en bifurquant). Le parcours normal nous mène vers l'ouest, tantôt sur un sentier, tantôt sur une voie carrossable. La descente vers le village de Boden est par endroits raide. Au parking pour les visiteurs de la Hanauer Hütte, traverser tout de suite le ruisseau de Fundaisbach et suivre  les panneaux « Hanauer Hütte ». L'itinéraire passe désormais par un bon chemin forestier et entre, après avoir traversé le ruisseau d'Angerlebach, dans la vallée d'Angerletal. À partir du pont, on monte de nouveau tranquillement et on traverse une forêt clairsemée. Le refuge de Hanauer Hütte apparaît bientôt, trônant sur un plateau qui domine la vallée. Suit une courte descente avant que le chemin ne continue son ascension à côté d'un large lit de torrent couvert d'éboulis et sur un territoire dégagé, à travers la vallée d'Angerletal. Au départ du monte-charge, la voie carrossable devient un sentier qui, sur la fin, monte en serpentant sur une pente raide (là, bien rester sur le sentier d'été !) au refuge de Hanauer Hütte (1 922 mètres) qui trône et, pas sa taille, s'impose, au pied du Kogelseespitze.

Destination : Refuge de Hanauer Hütte

Possibilités d'hébergement et de se restaurer : Auberge de Pfafflar, Refuge de Hanauer Hütte

Infos sur la localité


Arrivée

Votre adresse de destination : Imst

réalisé par ÖBB-Personenverkehr AG

Chercher hébergement


Recherche détaillée

Itinéraires de randonnée dans les environs


Haut
Live Chat
Live Chat