Les gorges de Wolfsklamm de Stans dans le Karwendel, © Tirol Werbung/Bernhard Aichner
Les gorges de Wolfsklamm de Stans dans le Karwendel, © Tirol Werbung/Bernhard Aichner

Grandioses et mystiques


Les plus belles gorges du Tyrol


Du haut de la montagne, depuis des siècles, l'eau y dévale jusqu'à la vallée. La nature dévoile ici son profil le plus sauvage et le plus fantastique. Parmi les nombreuses gorges du Tyrol, certaines sont de véritables joyaux.

L'eau a gagné le combat contre la pierre : les ruisseaux et torrents se sont forgé un chemin vers la vallée, creusant la roche au point de former une gorge. Le cours d'eau est rythmé par des ravins, des chutes d'eau et des vasques naturelles. Autrefois les gorges étaient principalement utilisées pour le flottage du bois. Aujourd'hui, ce sont des lieux très appréciés des Tyroliens et des visiteurs qui viennent avec plaisir s'y promener. Le terrain est praticable grâce à l'aménagement de chemins et de marches, mais il requiert souvent un pas assuré car le sol peut être glissant.

Faites régulièrement une halte pour admirer cet incroyable univers rocheux et vous imprégner de sa dimension mystique.

Gorge de Glemmbachklamm


Gorges de Glemmbachklamm, © Kufsteinerland

Parce qu’il se trouve au sud de la vallée ensoleillée de Thierseetal, ce coin sauvage et peu desservi est un secret bien gardé par les amoureux de la nature. L’accès aux gorges reste un défi et c’est sûrement pour cela qu’elles sont si peu fréquentées. La randonnée est de difficulté moyenne. Sécurisé à certains endroits par des câbles en acier, le circuit demande tout de même d’avoir le pied assuré, notamment pour les passages avec de l’eau jusqu’aux genoux. Ces 15 kilomètres de marche et 700 mètres de dénivelé sont amplement récompensés par un décor naturel impressionnant.

Le circuit débute à l’auberge Gasthaus Krämerwirt au hameau de Landl. Prendre ensuite en direction de Riedenberg, puis au premier croisement à gauche vers Jochberg. Après le village, le sentier se sépare et prend à gauche pour descendre dans les gorges.  

Gorge de Tuxbach-Klamm


Gorge de Tuxbach-Klamm

Entourée d’une forêt dense, les gorges de Tuxbach-Klamm à Finkenberg valent vraiment le coup d’œil. Elles plongent jusqu’à 70 mètres de profondeur et sont hébergées par la réserve « Glocke » dans le parc naturel de Zillertal. La faune et la flore locales ont dû s’adapter à la forte humidité de l’air et à l’ombre imposée par les géants de roche. Ainsi, les feuilles de certains érables sycomores atteignent jusqu’à deux fois leur taille habituelle ! Le circuit par les gorges de la réserve naturelle « Glocke » permet aussi d’emprunter le pont du diable (le « Teufelsbrücke ») classé monument historique. Autour de ce pont circulent plusieurs légendes croustillantes portant sur celui à qui il doit son nom. 

Le circuit simple de 1h30 part du parking des remontées mécaniques Finkenberger Almbahn en direction de l’ouest, longe le cours d’eau Tuxbach, passe le pont Teufelsbrücke, puis revient par la réserve naturelle « Glocke ». Les gorges peuvent être traversées de juin à octobre.

Comment avez-vous trouvé cet article ?

Vous souhaitez une réponse de notre part ? Alors contactez-nous grâce au Kontaktformular.

Haut

Vous voulez que les vacances se glissent dans votre boîte mail?

Alors abonnez-vous à notre newsletter et recevez régulièrement des conseils frais pour vos vacances au Tyrol.