Apprendre le ski de fond : introduction à ce sport nordique


Cette variante nordique du ski n’est pas seulement un excellent exercice d’endurance, c’est aussi l’occasion de côtoyer la splendide nature tyrolienne. Bonne nouvelle pour les débutants : l’apprentissage est beaucoup plus rapide qu’avec le ski alpin.

Cela fait belle lurette que vous n’avez plus fait de ski de fond ? Ou vous n’avez aucune idée de comment ça marche ? Nous vous expliquons toutes les bases à savoir sur ce ski nordique ! Le ski de fond n’est pas seulement très bon pour la santé, mais il permet aussi de parcourir les paysages enneigés de la région. Et peut-on rêver d’un plus beau paysage hivernal que le Tyrol, le Pays des Montagnes ? De nombreuses « régions de ski de fond » se partagent le Tyrol, de l’Arlberg à l’Osttirol, en passant par les Alpes de Kitzbühel. Elles proposent de nombreuses offres particulièrement adaptées aux (faux-)débutants. Un des grands avantages du ski de fond que les débutants apprécient : les débuts sont beaucoup plus rapides que pour le ski alpin. Et la plupart des 4 000 kilomètres de pistes de ski de fond au Tyrol sont gratuits !

Nous vous donnons ici quelques tuyaux pour bien commencer le ski de fond, afin que vous profitiez des joies des pistes dès le premier jour !


Étape 1 · Bien se préparer


Exercices d'équilibre et de coordination, © Tirol Werbung

Le ski de fond est très bon pour le système cardio-vasculaire, fait travailler tous les grands groupes musculaires et ménage, contrairement au footing, les articulations. C’est pour cette raison que ce sport nordique convient non seulement aux jeunes et aux sportifs, mais aussi merveilleusement bien aux moins jeunes, et aux moins sportifs ! Les experts recommandent aussi le ski de fond à ceux qui, après une longue période d’inactivité, souhaitent remettre leur corps en mouvement. Comme nous avons ici tout de même à faire à un sport d’endurance classique, une bonne condition physique de base est tout de même conseillée.

Faites-vous partie de ceux qui font souvent du jogging, du vélo, ou un autre sport d’endurance ? Alors vous êtes déjà bien préparé pour (re)commencer le ski de fond. Si le sport et vous, cela fait deux, nous vous conseillons de commencer à vous entraîner un peu dès l’été ou l’automne. Les exercices d’équilibre et les étirements sont très utiles. Essayez par exemple la marche nordique. Cela permet non seulement de garder la forme, mais en plus de s’exercer à un élan en diagonale, qui vous sera utile pour le ski de fond classique. Faire du roller implique également le même genre de mouvement. Si vous avez la possibilité de faire du ski-roue, c’est parfait ! L’entraînement et le mouvement sont au plus proche du ski de fond.

Étape 2 · Trouver le bon domaine de ski de fond


Seefeld : un domaine skiable idéal pour le ski de fond, © Olympiaregion Seefeld

Choisir avec soin les premières pistes : voici une des premières clés. Les meilleures pistes pour commencer sont celles dans la vallée, qui ne présentent pas de grandes inclinaisons. Choisissez une piste pas trop longue, parce qu’on a tendance à transpirer beaucoup au début, et que les températures hivernales peuvent en plus manger beaucoup d’énergie. Les pistes bleues sont largement suffisantes pour commencer. Tout comme pour le ski alpin, les pistes bleues sont les pistes faciles, les pistes rouges les moyennes et les pistes noires les difficiles.

Il est aussi important pour un (faux-)débutant d’opter pour un domaine skiable avec une bonne infrastructure de ski de fond. Les Meilleures régions de ski de fond du Tyrol sont vraiment centrées sur l’accueil des amateurs de sports nordiques. Tout est fait pour que les débuts se fassent dans les meilleures conditions possibles, et des offres spéciales sont proposées qui contiennent déjà des cours privés avec un moniteur de ski de fond.

Étape 3 · Technique classique ou skating ?


Le ski de fond à Seefeld, © Olympiaregion Seefeld

Choisir la technique de ski de fond qui vous convient le mieux doit se faire au préalable. Déjà parce que les deux techniques requièrent des équipements différents. De plus, les experts conseillent de se concentrer dans un premier temps sur seulement une des deux techniques.

De manière générale, le style classique, avec les skis parallèles qui glissent dans deux rails, vous facilite la tâche en tant que débutant en ski de fond. La technique de base, c’est l’élan en diagonale : le bras gauche va vers l’avant avec le bâton, tandis que le pied droit « pousse » le sol, et que la jambe gauche suit en glissant, ce qui permet de se propulser vers l’avant. Ensuite, c’est la même chose de l’autre côté. Les rails vous guident. Cependant, il est important d’appliquer la technique exacte correctement dès le début, afin qu’aucune erreur, qui serait difficile à corriger par la suite, ne s’installe. Un grand avantage du style classique pour les moins jeunes : le pouls se laisse facilement réguler.

Si vous êtes déjà en bonne condition physique et peut-être même déjà initié aux mouvements du ski de fond, vous pouvez tenter directement le style skating, un peu plus difficile. Il se distingue par son pas glissé et en biais, comme un pratiquant de patins à glace ou de rollers. Il y a aussi le pas avec poussée simultanée des bras sur les deux bâtons.  On élance les bâtons vers l’avant, et on s’en sert ensuite pour se rapprocher, puis s’élancer vers l’avant. Le style skating est nettement plus dynamique et permet une plus grande vitesse. Et les parcours avec pentes sont plus faciles à aborder.

Apprendre le ski de fond : la technique classique
Apprendre le ski de fond : la technique classique
Apprendre le ski de fond : la technique skating

Étape 4 · Le bon équipement : acheter ou louer ?


Le ski de fond, © Tirol Werbung / W9 STUDIOS

Si vous n’êtes pas encore sûr que le ski de fond est un sport pour vous, il est préférable de d’abord louer l’équipement. En particulier dans les Meilleures régions de ski de fond, il existe de nombreux hébergements et magasins de sport qui vous proposent de louer le matériel à la journée. Si vous voulez directement acheter vos propres skis de fond, vous trouverez partout des vendeurs spécialisés pour vous accompagner dans votre choix.

Les débutants se voient souvent conseiller des skis « no wax » (sans fartage). Ils possèdent au dos des zones de poussée des dernières technologies, qui aident à la montée et empêche de reculer. Ils peuvent mais ne doivent pas être fartés, ce qui facilite leur entretien. Les skieurs plus sportifs utilisent plutôt des skis fartés classiques. À prendre également en considération : les skis sont en règle générale 10 centimètres plus longs pour le style classique que pour le style skating.

En ce qui concerne les chaussures et les bâtons, ils doivent également faire l’objet d’un choix réfléchi. Pour le style classique, les bâtons atteignent environ la poitrine. Pour la technique skating, plutôt le menton. Les chaussures, pour une bonne protection de la cheville, devraient être mi-hautes. Et leurs attaches, si vous voulez pouvoir changer facilement de chaussures, avec un système flexible.

Vous êtes maintenant plus familier avec l’équipement du skieur de fond. Ce qui est sûr, c’est qu’un équipement complet est nettement moins cher qu’un équipement de skieur alpin.

Étape 5 · Bien s’habiller : le B.A-BA


Piste de ski de fond Wildmoos à Seefeld, © Olympiaregion Seefeld

S’habiller ni trop épais, ni trop fin : voilà la devise en ski de fond. Il est primordial de mettre les bons vêtements, c’est-à-dire des vêtements en matière respirante. Un manteau qui protège du vent, une polaire et des sous-vêtements de ski conviennent parfaitement. Évitez le coton, car il absorbe la sueur au lieu d’amener l’humidité vers l’extérieur. Les habits doivent être moulants au maximum, cela vaut aussi pour les gants. Prévoyez un pull supplémentaire pour les pauses, car on se refroidit vite. Et éventuellement des sous-vêtements secs pour se changer pendant la pause déjeuner.

Si vous faites en hiver déjà du sport en extérieur, comme du jogging, du vélo, ou du patin à glace, vous devez déjà avoir des habits de sport adaptés. Ils devraient aussi convenir pour le ski de fond. Il est toujours bon d’avoir un petit sac à dos léger contenant une thermos avec du thé chaud, et éventuellement des barres de céréales.

Étape 6 · Les premiers pas avec un moniteur de ski de fond


École de ski de fond de Seefeld, © Tirol Werbung / W9 STUDIOS

C’est sûr, le ski de fond présente moins de risque de se blesser que la descente de pistes raides en ski alpin. Mais les chutes et les ruptures du ligament peuvent aussi survenir en sport nordique. Pour éviter cela, nous vous conseillons fortement de suivre un cours pour débutant avec un moniteur qualifié. La plupart des 300 écoles de ski tyroliennes proposent aussi des cours de ski de fond. Un professionnel expérimenté peut vous montrer les techniques de poussée, de glissement, de freinage et de « chute volontaire » dès le début. La plupart du temps, seules quelques heures suffisent. Et vous le verrez vite : cela en vaut la peine.

Haut
Live Chat
Live Chat