Voie de l'aigle étape 2 : Refuge de Gaudeamushütte – Lac de Hintersteiner See, © Tirol Werbung/Jens Schwarz
© Voie de l'aigle étape 2 : Refuge de Gaudeamushütte – Lac de Hintersteiner See, © Tirol Werbung/Jens Schwarz
Voie de l'aigle étape 2 : Refuge de Gaudeamushütte – Lac de Hintersteiner See, © Tirol Werbung/Jens Schwarz
© Voie de l'aigle étape 2 : Refuge de Gaudeamushütte – Lac de Hintersteiner See, © Tirol Werbung/Jens Schwarz
Voie de l'aigle étape 2 : Refuge de Gruttenhütte, © Tirol Werbung/Jens Schwarz
© Voie de l'aigle étape 2 : Refuge de Gruttenhütte, © Tirol Werbung/Jens Schwarz
Voie de l'aigle étape 2 : Refuge de Gruttenhütte, © Tirol Werbung/Jens Schwarz
© Voie de l'aigle étape 2 : Refuge de Gruttenhütte, © Tirol Werbung/Jens Schwarz

Étape 02 de la Voie de l’Aigle : Refuge de Gaudeamushütte – Lac de Hintersteiner See


L'essentiel, c'est le chemin à parcourir, certes. Mais, notamment les très chaudes journées d'été, on ne nous ôtera pas de la tête le but de cette étape : Après avoir parcouru des prairies alpines, des pentes couvertes de pins, des forêts mixtes de hêtres et escaladé une petite falaise jusqu'au refuge de Gruttenhütte, le tout entouré des somptueuses montagnes du Kaiser, on arrive au très romantique Hintersteiner See, l'un des plus beaux et des plus purs lacs du Tyrol. D'une étendue de 56 hectares et d'une profondeur de 36 mètres, il est en des mains privées mais la baignade est autorisée autour d'une plage sur sa rive septentrionale. Avant cela, on plongera ses doigts dans l'eau bénite : la chapelle de Bärnstatt, en face de l'auberge du même nom, abrite des fresques baroques de Matthias Kirchner qui valent le détour.


Informations utiles sur l'étape

Histoire alpine de l'aigle · La légendaire cotation VII. Les parois du Wilder Kaiser ont toujours été une pierre de touche pour l'élite de la grimpe. En 1977, les pionniers de l'escalade libre Helmut Kiene et Reinhard Karl, de RFA, y écrivirent une belle page de l'histoire de leur sport. Jusqu'alors, personne ne pensait qu'on pouvait grimper sur un parcours d'un niveau plus élevé que VI. Mais au Wilder Kaiser, c'est quand même un peu autre chose : de l'escalade en fissure coriace, tout à découvert, pas de piton… Kiene et Karl relevèrent ce défi et, par leur première ascension de la fissure de Pumprisse au Fleischbankpfeiler, ouvrirent à l'alpinisme une toute nouvelle cotation, la VII. Cela rendit la Pumprisse presque aussi célèbre que Reinhard Karl, qui fut tout de même le premier allemand à vaincre l'Everest, et que Helmut Kiene devenu l'un des plus grands grimpeurs des années 1970 par ses escalades en solo.

Vue de l'aigle · Le « Kaiserkopf », la tête de l'empereur, doit son nom au massif du Kaiser. Cette montagne montre, d'après la légende, le plus beau profil de l'empereur Charlemagne dans son dernier repos. La grande couronne impériale, représentée par le relief ciselé de l'Ellmauer Halt, lui tombe de la tête. On distingue au mieux le profil de l'empereur reposant depuis Going. Avec évidemment un brin de fantaisie !

Défi de l'aigle · Plonger dans le lac de Hintersteiner See est un défi pas seulement pour les plus frileux : son eau d'une pureté cristalline est froide, et donc particulièrement rafraîchissante. En moyenne, elle est à 19 ou 20 degrés, parfois seulement 18. Mais on peut aussi se contenter de s'asseoir sur ses rives pour contempler pleinement la beauté des environs, ou se lancer dans le tour du lac, le temps d'une promenade de rêve d'environ 5 kilomètres.

Ouvrir la grande carte

Point de départ  

Refuge de Gaudeamushütte

Lieu d'arrivée

Lac de Hintersteiner See

Longueur

14,5 km

Temps de marche

6 h

La Voie de l'Aigle

Il s'agit d'une étape de la Voie de l'Aigle (Adlerweg), le chemin de grande randonnée le plus réputé du Tyrol

Difficulté

moyen

Altitude

1 630 m

Dénivelé à la montée

Montée : 800 m
Descente : 1 130 m

Description de l'itinéraire


Point de départ : Refuge de Gaudeamushütte

Depuis le refuge de Gaudeamushütte, on surmonte presque 400 mètres de dénivelé par le chemin de Klammlweg jusqu'au refuge de Gruttenhütte, le plus haut perché de la région du Kaiser. Pour cela, on garde d'abord la direction « Ellmauer Tor », puis on bifurque vers l'ouest sur les chemins n°824 et n°813. La randonnée passe par des prairies et des pins, après la traversée d'un lit de ruisseau sec on arrive au panneau « Gruttenhütte über Klamml » (Gruttenhütte par la Klamml : l'absence de vertige et un pied sûr sont nécessaires). Le chemin mène par pierres et petits rochers au bord d'un couloir d'éboulis. Le refuge de Gaudeamushütte est désormais clairement en contrebas. Rapidement, le chemin étroit contourne un rocher et on se retrouve devant une échelle en fer d'environ deux mètres. On l'escalade, puis ou continue le long d'une chaîne métallique sur quelques marches. Entre les éboulis en bas à gauche et les hautes falaises en haut à droite, le chemin monte légèrement. Après avoir traversé un champ d'éboulis, on voit rapidement les marches en bois menant à l'entrée de la Klamml. La montée à droite de la paroi du Gruttenkopf est abrupte. Le chemin est sécurisé par des prises métalliques pour les pieds et les mains. Après la dernière marche, on se hisse sur un rocher. À la sortie de la Klamml, rester sur la gauche. À côté du sentier étroit, le terrain est très abrupt sur la droite, mais, après quelques tournants, on rejoint un mamelon depuis lequel un chemin presque plat mène rapidement au refuge de Gruttenhütte. Juste après, le chemin débouche sur le sentier de Jubiläumssteig à droite.

Depuis le refuge de Gruttenhütte (1 620 mètres), on emprunte le chemin Gruttenweg 14a en direction du sud-ouest. À tout juste 1 400 mètres d'altitude, le sentier d'altitude n°823 part du Gruttenweg vers l'ouest (Hintersteiner See), dans le secteur de Krummbachegg. Ce sentier d'altitude, aussi nommé « Wilder-Kaiser-Steig », longe et contourne le Treffauer à travers une forêt mixte clairsemée, des pins et des cirques glaciaires. Ensuite, continuer en direction de « Kaiser Hochalm ». Cet alpage non entretenu se situe à 1 417 mètres sur un terrain dégagé. De là, on descend par le chemin balisé. S'orienter à présent grâce aux panneaux « Steiner Hochalm » et suivre le sentier n°823 qui descend à travers une forêt mixte. À la lisière de la forêt, le sentier se scinde en deux, là, prendre à droite vers le haut, puis suivre tout de suite le sentier balisé qui longe la pente sur la gauche. Il mène à l'alpage de Steiner Hochalm où l'on peut se désaltérer en musique - en effet, souvent, on y chante et on y joue de la harpe. Au sud-est des bâtiments de l'alpage, une voie carrossable nous descend en direction de « Hintersteiner See ». Bientôt, on aperçoit ce beau joyau de la nature. On continue par un chemin forestier, suivant toujours la descente. À l'auberge et à la chapelle de Bärnstatt, le chemin débouche sur une route que l'on suit sur la droite le long de prairies en fleurs et de maisons jusqu'à la rive est du lac. Le long de cette étape, il n'y a aucune possibilité de se restaurer à part au début - refuges de Gaudeamus et de Gruttenhütte – et à la fin - auberge de Bärnstatt et lac de Hintersteiner See.

Destination :Lac de Hintersteiner See

Possibilités d'hébergement et de se restaurer : Refuge de Gruttenhütte, Alpage de Steiner Hochalm, Auberge de Bärnstatt, Café-restaurant Seestüberl, Pension Maier

Arrivée

Votre adresse de destination : Scheffau am Wilden Kaiser

réalisé par ÖBB-Personenverkehr AG

Chercher hébergement


Recherche détaillée
Haut
Live Chat
Live Chat