Voie de l'aigle étape 21, © Tirol Werbung/Dominik Gigler
© Voie de l'aigle étape 21, © Tirol Werbung/Dominik Gigler
Voie de l'aigle étape 21, © Tirol Werbung/Dominik Gigler
© Voie de l'aigle étape 21, © Tirol Werbung/Dominik Gigler
Voie de l'aigle étape 21, © Tirol Werbung/Dominik Gigler
© Voie de l'aigle étape 21, © Tirol Werbung/Dominik Gigler
Voie de l'aigle étape 21, © Tirol Werbung/Dominik Gigler
© Voie de l'aigle étape 21, © Tirol Werbung/Dominik Gigler

Étape 21 de la Voie de l’Aigle : Chalet de Württemberger Haus – Refuge de Memminger Hütte


Sentiers escarpés, traces de sentiers sécurisées par câble, prairies de montagne raides, rochers, falaises, cirques glaciaires. Se lancer dans cette randonnée des crêtes, c'est relever un défi d'alpinisme, toutefois récompensé par de superbes vues. La première et la plus haute montagne à conquérir est le Großbergspitze à 2 657 mètres. Un passage sécurisé par câble mène à son sommet. Suit le Großbergkopf qui, avec ses 2 612 mètres, est à peine plus petit. Puis on monte la dépression de Seescharte, on descend de l'autre côté, le refuge de Memminger Hütte avec son idyllique trio de lacs de montagne n'est plus très loin.


Informations utiles sur l'étape

Histoire alpine de l'aigle · L'alpiniste Anton Spiehler. Le refuge de Memminger Hütte, sur le chemin d'altitude du Lechtal, appartient au Club alpin allemand, section Memmingen. Situé à 2 242 mètres sous le Parseierspitze (3 036 mètres), la plus haute montagne des Alpes de Lechtal, il est situé sur la Voie de l'aigle et le chemin de grande randonnée européen E5. Il doit son existence à l'initiative et l'engagement de l'alpiniste bavarois Anton Spiehler, qui fit largement avancer sa construction en 1885 -1886. Anton Spiehler est considéré comme le vainqueur des Alpes de Lechtal et d'Allgäu. Il a donné son nom à la Spiehler Turm à l'est de la Parzinnspitze (2 550 mètres), à la crête de Spiehlerkamm sur le haut du Seewiese, au chemin Spiehlerweg vers le refuge d'Augsburger Hütte et à la dépression de Spiehlerscharte (Alpes d'Allgäu). En dépit de l'isolement du refuge de Memminger Hütte, et donc des difficultés de son ravitaillement, on y trouve des produits frais et une cuisine bourgeoise. Et même des gâteaux maison et des plats végétariens, histoire de revigorer les randonneurs et les alpinistes.

Memminger Hütte (c) Helmut Hörmann/Landeschronist Tirol

Vue de l'aigle · Ici, la vue est une motivation en soi : De la crête, on admire de haut la vallée idyllique de Patroltal au bout de laquelle poussent de nombreux pins de montagne. Et au sommet de la Großbergspitze, un panorama de rêve se déploie sur les montagnes avoisinantes.

Défi de l'aigle · Au Großbergkopf (la « grande tête de montagne »), ne perdez pas la tête, le chemin exige de la concentration : après le sommet, la descente est assez raide et escarpée. Pour compléter sa collection de sommets, on peut aussi faire un détour vers les deux Spießrutenspitze – voies d'escalade de niveau II à IV.

Ouvrir la grande carte

Point de départ  

Chalet de Württemberger Haus

Lieu d'arrivée

Refuge de Memminger Hütte

Longueur

7 km

Temps de marche

5 h

La Voie de l'Aigle

Il s'agit d'une étape de la Voie de l'Aigle (Adlerweg), le chemin de grande randonnée le plus réputé du Tyrol

Difficulté

difficile

Altitude

2 620 m

Dénivelé à la montée

Montée : 670 m
Descente : 650 m

Description de l'itinéraire


Point de départ : Chalet de Württemberger Haus

Depuis le chalet de Württemberger Haus, un sentier descend d'abord brièvement. Puis on monte doucement, à travers des prairies en pente et un cirque glaciaire couvert d'éboulis, avant que le sentier ne grimpe, par moments abruptement, à la crête via un versant couvert d'herbes et de rochers - une partie est sécurisée par câble. Tantôt à gauche, tantôt à droite de la crête, on se dirige presque sur du plat vers le nord et le sommet de Großbergspitze, pourvu d'une simple croix en bois. Depuis là, on profite d'une vue imprenable sur les Alpes de Lechtal. Du sommet, le parcours descend doucement l'arrête, rapidement, on surmonte une barre rocheuse à l'aide de câbles d'acier, puis on monte en quelques pas au Großbergkopf. À présent, le sentier à gauche de la crête, couvert de gravier et escarpé, descend très abruptement, passant par le col de Großbergjoch. Pour le moment, continuer vers le bas par quelques pâturages jusqu'à ce que le sentier reprenne son ascension. Il traverse un cirque glaciaire et mène pour finir à la Seescharte en une montée encore un peu plus raide. De l'autre côté de cette dépression, on redescend sur des déblais, des éboulis et un sol terreux. Bientôt, le chemin passe par des petites gorges et des prairies. On longe finalement le plus grand des lacs qui voisinent le Memminger Hütte, but de cette étape. Ce refuge est niché, tel un nid d'aigle, juste en dessous des sommets, à 2 242 mètres.

Destination : Refuge de Memminger Hütte

Possibilités d'hébergement et de se restaurer : Refuge de Memminger Hütte

Arrivée

Votre adresse de destination : Zams

réalisé par ÖBB-Personenverkehr AG

Chercher hébergement


Recherche détaillée

Itinéraires de randonnée dans les environs


Haut
Live Chat
Live Chat