© Tirol Werbung/Michael Walzer
© © Tirol Werbung/Michael Walzer
© Tirol Werbung/Michael Walzer
© © Tirol Werbung/Michael Walzer
© Tirol Werbung/Michael Walzer
© © Tirol Werbung/Michael Walzer
© Tirol Werbung/Michael Walzer
© © Tirol Werbung/Michael Walzer
© Tirol Werbung/Michael Walzer
© © Tirol Werbung/Michael Walzer

Étape 24 de la Voie de l’Aigle : Chalet de Kaiserjochhaus – St. Christoph am Arlberg


Sur l'étape de la Voie de l'aigle vers l'Arlberg, on fait des rencontres hautes en couleurs: une mer de magnifiques fleurs alpines, mais aussi un passage semé d'embûches techniques. Cette dernière randonnée n'est cependant pas aussi difficile que celles des jours précédents. On respire donc encore une fois à fond l'air de la haute montagne et on profite consciemment des beautés de la nature. De nombreuses prairies en pente verdoyantes bordent le chemin, et le paysage montagneux est imposant. Après le refuge de Leutkircher Hütte, on passe sous quelques sommets marquants, le Valluga et le refuge d'Ulmer Hütte, avant d'arriver à St. Christoph am Arlberg. Après avoir suivi l'aigle aux ailes déployées sur 320 magnifiques kilomètres de randonnées, on est arrivés à destination !


Informations utiles sur l'étape

Histoire alpine de l'aigle · La confrérie de Saint Christophe. Heinrich Findelkind (« Henri l'enfant trouvé ») avait réellement été un enfant abandonné devant une porte, celle des Mayr à Kempten, qui avaient déjà neuf fils. Le père de famille maltraitait ses enfants, et particulièrement son beau-fils qui finit par s'enfuir. Dans l'Arlberg, il fut recueilli par deux prêtres et devint d'abord porcher, puis porteur de l'épée du chevalier pieux « Jackl » à St. Jakob. Beaucoup de marcheurs se perdaient alors sur l'Arlberg, se blessant grièvement lors d'accidents ou perdant la vie dans les tempêtes de neige. Heinrich et ses valets, sauveteurs en montagne bien avant l'heure, partaient régulièrement à la recherche de ces malheureux, depuis les cols jusqu'à la vallée de Stanzertal, et sauvèrent bien des vies. En 1386, la confrérie de Saint Christophe fut créée à son initiative, un hospice et une chapelle furent construits. En 1415, la confrérie comptait déjà 2 000 membres, des hommes riches ou pauvres, nobles ou roturiers, ecclésiastiques ou laïcs. En 1784, elle fut dissoute par l'empereur Joseph II, et renaquit en 1962. Elle rassemble aujourd'hui plus de 20 000 membres. Les cotisations et les dons permettent de soutenir des familles tombées dans le besoin.

Hospitz St. Christoph (c) Arlberg Hospitz, St. Christoph

Vue de l'aigle · Comme on a la plupart du temps les yeux rivés sur le chemin, on ne peut pas la manquer : la terre rouge sur la partie de la randonnée entre le chalet de Kaiserjochhaus et le refuge de Leutkircher Hütte. Par contre, pour les belles fleurs alpines, on a besoin d'un regard avisé, celui que l'on a rodé au long de toutes les étapes précédentes.

Défi de l'aigle · Le passage entre le refuge de Leutkircher Hütte et Kapall se fait sur un sentier étroit parcourant un terrain abrupt et difficile où le risque de glissade est bien réel, notamment par temps humide. Un pied sûr est absolument nécessaire. Mais ceux qui entretiennent ce chemin ont bien fait leur travail : par-ci, par-là, des sécurisations nous aident. Sur une partie du chemin vers Bacheregg, il peut y avoir de la neige dans une des cavités jusqu'à mi-juillet.

Ouvrir la grande carte

Point de départ  

Chalet de Kaiserjochhaus

Lieu d'arrivée

St. Christoph am Arlberg

Longueur

17,5 km

Temps de marche

4 h

La Voie de l'Aigle

Il s'agit d'une étape de la Voie de l'Aigle (Adlerweg), le chemin de grande randonnée le plus réputé du Tyrol

Difficulté

difficile

Altitude

2 550 m

Dénivelé à la montée

Montée : 950 m
Descente : 1 450 m

Description de l'itinéraire


Point de départ : Chalet de Kaiserjochhaus

Depuis le chalet de Kaiserjochhaus, monter par un sentier vers l'ouest sur un mamelon montagnard vert - aidé par une sécurisation par câble. On continue par une cuvette aux belles prairies alpines. Le sentier traverse les prairies en pente et grimpe au col situé entre Schindlekopf et Bergleskopf. Du col, descendre dans une autre cuvette et marcher vers l'ouest en traversant le Geißwasen (zone de prairie). Au bout du Geißwasen, passer un mamelon et continuer par une descente vers le refuge de Leutkircher Hütte. Celui-ci se situe à 2 251 mètres, à la lisière est du vaste col d'Almajurjoch, au terrain difficile. Le sentier, jusqu'à présent la plupart du temps très glaiseux, devient plus solide. Depuis le refuge de Leutkircher Hütte, on continue vers l'ouest, passant le col d'Almajurjoch vers Bacheregg. Là, le chemin se scinde entre Oberer Höhenweg und Unterer Höhenweg (chemin d'altitude haut et bas). La Voie de l'aigle suit d'abord l'Unteren Höhenweg (à gauche) plus facile, à travers un terrain raide et rocheux jusqu'au Kapallkopf (partiellement sécurisé par câble). Après de longs hivers rigoureux et des printemps froids, la neige reste ici longtemps dans une des cavités. À présent, on surmonte 50 mètres de dénivelé pour rejoindre en serpentant l'Oberen Höhenweg et on continue vers l'ouest, traversant le « Matun » (cuvette) pour monter au col de Matunjoch. On passe ensuite le col de Valfagehrjoch, les Gipslöchern (dolines) pour descendre au refuge d'Ulmer Hütte. En portant le regard vers l'ouest et la frontière suisse, les montagnes du Rätikon s'offrent superbement à nous : le Zimba, le Schesaplana, le Drusenfluh, le Sulzfluh… Après une pause au refuge d'Ulmer Hütte, on bifurque sur la gauche, on descend vers Galzig et on marche sur des prairies alpines verdoyantes, à travers le domaine skiable de l'Arlberg, jusqu'au bassin de réserve. On passe au-dessus du départ du téléphérique de Schindlergratbahn et on emprunte le chemin panoramique (« Panoramaweg ») qui passe à l'ouest de l'émetteur de radio de Galzig et mène à l'arrivée du téléphérique. Suivre ensuite le chemin Maienweg à travers les champs de pins de montagne jusqu'au lac de Maiensee, longer celui-ci par la droite, traverser la route à droite du pont et suivre le petit chemin piéton vers l'alpage de St. Christoph Alm. De là, la route de l'alpage mène jusqu'à la route du col de l'Arlberg. Quelques pas encore et cette belle dernière étape de la Voie de l'aigle arrive à sa destination, l'hôtel Arlberg Hospiz à St. Christoph.

Destination : St. Christoph am Arlberg

Possibilités d'hébergement et de se restaurer : Refuge de Leutkircher Hütte, Refuge d'Ulmer Hütte

Arrivée

Votre adresse de destination : Pettneu

réalisé par ÖBB-Personenverkehr AG

Chercher hébergement


Recherche détaillée
Haut
Live Chat
Live Chat