Chemin de grande randonnée
Karwendel Höhenweg


Le chemin de haute altitude côtoyant la partie sud du massif de Karwendel a la particularité de proposer un riche changement de perspectives : ici, une vue ouvrant sur la vallée pleine d’agitation de l’Inntal, là un plongeon sur l’univers montagneux solitaire du Karwendel. L’itinéraire représente 7 000 mètres de dénivelé (3 400 mètres à la montée) et côtoie aussi bien les hautes vallées et alpages qui incitent à la contemplation, que les régions abruptes des sommets du plus grand parc naturel autrichien.

Avec ses tronçons par endroits difficiles, le chemin de haute altitude Karwendel Höhenweg requiert condition physique et aptitudes à l’alpinisme. Sa longueur et sa durée sont modérées. Pour les habitués de randonnée en montagne, les 60 kilomètres en six jours se font bien.

Idéal pour maintenir la motivation : le parcours est rythmé par cinq refuges de très bonne qualité. Les pièces y sont chaleureuses, ils proposent des chambres pour y passer la nuit, vous vous régalez de bons petits plats et y admirer le fantastique paysage alpin alentour.

Il est conseillé de faire le chemin d’ouest en est. Les alpinistes ambitieux se réjouiront des quelques sommets gratifiants, tels le Stempeljochspitze. Il est possible de monter vers chacun des refuges en remontées mécaniques, et d’en redescendre également. Grâce à deux remontées mécaniques, la première et la troisième étapes peuvent être considérablement raccourcies. Le point de départ du tour est facilement accessible avec les transports en commun.

Ouvrir la grande carte

Point de départ  

Reith bei Seefeld

Lieu d'arrivée

Scharnitz

Chaîne de montagne

Longueur

63 km

Durée

6 jour(nées)

Caractéristiques

  • Randonnée possible en fauteuil roulant motorisé
  • Randonnées circulaire

Difficulté

difficile (chemin de montagne noir)

Altitude

2 210 m 980 m

Dénivelé à la montée 3 700 m
Dénivelé à la descente 3 300 m

Condition physique

* Il s'agit ici de données indicatives et de recommandations. Veuillez aussi prendre en compte vos propres capacités et les conditions météorologiques en cours. Nous ne saurions être tenus responsables quant à l'exactitude des informations données.

Description de l'itinéraire


Étape 1 : Reith bei Seefeld – Nördlinger Hütte

Mètres de dénivelé à la montée : 1 150 mètres, durée : 3 heures, longueur : 6,5 kilomètres

L’expédition commence avec la montée vers un refuge sympathique du club alpin, qui offre une vue sur un panorama grandiose. Depuis la gare de Reith bei Seefeld, suivez la route en direction du nord. Traversez la voie romaine par le chemin Panoramaweg jusqu’à ce que celui-ci bifurque vers le sentier N°211. Poursuivez sur ce chemin, puis prenez à droite pour rejoindre l’auberge Schartlehnerhaus (1 856 mètres) en lacets. Vous poursuivez par le Latschenrücken le long de la crête Schoaßgrat, d’abord en lacets, puis en montée plus directe vers l’auberge Nördlinger Hütte (2 239 mètres).

Alternative : depuis la station inférieure du domaine skiable Rosshütte de Seefeld, prenez le funiculaire jusqu’à l’auberge d’altitude Rosshütte (1 751 mètres), puis continuez avec le téléphérique Härmelekopfbahn qui vous dépose au point de départ de la randonnée. De là s’ouvrent à vous deux possibilités : ou bien monter directement par le sentier Kuntersteig (10) jusqu’à l’auberge Nördlinger Hütte, ou bien choisir l’option plus raide et exposée qui consiste à passer par la Härmelekopf et la Reither Spitze (79) vers la Nördlinger Hütte.

 

Étape 2 : Nördlinger Hütte - Solsteinhaus

Mètres de dénivelé à la montée : 350 mètres, durée : 4 heures, longueur : 6,7 kilomètres

Cette étape comprend le col Ursprungsattel et la dépression Eppzirler Scharte, ainsi que l’auberge d’altitude Solsteinhaus (but de l’étape). Depuis la Nördlinger Hütte, le chemin prend d’abord vers l’est, puis en contrebas du pont Ostabbrüche de la Reither Spitze vers le nord, avant de reprendre vers l’est vers le Ursprungsattel (2 087 mètres). De là, prenez le chemin qui descend en direction du nord-est. Au col Breiten Sattel (1 794 mètres), prenez à droite sur le sentier 74 jusqu’à la dépression Eppzirler Scharte (2 102 mètres). Passez les éboulis du Kuhljoch et rejoignez la Eppzirler Scharte par les quelques lacets. Vous allez maintenant descendre d’environ 200 mètres de dénivelé sur le Höllkar (sentier 212). Le sentier 211/212 vous conduit ensuite à l’auberge Solsteinhaus sur un chemin aux pentes modérées. 

 

Étape 3 : Solsteinhaus - Pfeishütte

Mètres de dénivelé à la montée : 1 303 mètres, durée : 8 heures, longueur : 16,5 kilomètres

La plus longue étape de l’itinéraire Karwendel Höhenweg emprunte les chemins de Gipfelstürmerweg et de Goetheweg pour rejoindre l’auberge Pfeishütte. Depuis la Solsteinhaus, prenez le sentier 213 qui descend en direction de Möslalm. Au niveau de la bifurcation de la « Wilden Iss », empruntez le chemin Gipfelstürmerweg (215) en direction de l’est. Il passe devant un refuge de chasseurs. Grimpez sur la croupe de la montagne en lacets jusqu’à « Hippen ». Après une brève descente par des passages sécurisés, ça monte dur vers le col de Frau Hitt Sattel, à l’ouest de l’imposant éperon rocheux « Frau Hitt » (« Dame Hitt »), également emblème de la capitale régionale Innsbruck. Depuis le col, vous descendez par l’abrupt sentier Schmidhubersteig, puis poursuivez par des prairies jusqu’au restaurant Seegrube (1 906 mètres). De là, le sentier 216 vous guide vers l’auberge Hafelekarhaus (2 269 mètres). Au sud sous la Hafelekarspitze, le chemin Goetheweg (219) mène à l’auberge Pfeishütte. Vous poursuivez, tout en savourant la vue imprenable sur Innsbruck et sur la vallée de l’Inntal, sur un terrain sans grandes variations de niveau vers la dépression Mühlkarscharte, en passant par le petit col de Gleirschjöchl. Là, le chemin opte pour le côté nord de la Nordkette et ouvre sur une vue fantastique du massif de Karwendel. Des lacets serpentent vers la dépression Mandlscharte (2 314 mètres), puis vous descendez vers la Pfeis. Les pins de montagne vous tiennent compagnie pour le dernier tronçon jusqu’à l’auberge Pfeishütte.

Alternative : pour les 363 mètres de dénivelé entre le restaurant Seegrube et l’auberge Hafelekarhaus, vous pouvez aussi prendre le téléphérique Hafelekarbahn.

 

Étape 4 : Pfeishütte - Bettelwurfhütte

Mètres de dénivelé à la montée : 500 mètres, durée : 4h30 heures, longueur : 8,9 kilomètres

Cette étape vous fait entre autres découvrir le col Stempeljoch et le sauvage et romantique chemin Wilde Bande-Steig qui conduit à la Bettelwurfhütte. De l’auberge Pfeishütte, vous empruntez le sentier 221 (Via Alpina) en direction de l’est en légère montée jusqu’au col Stempeljoch (2 215 mètres). À partir de là, le sentier descend en pente raide sur de la pierraille (Attention : risque de glisser au début de l’été sur des plaques de vieille neige !). Après avoir englouti 140 mètres de dénivelé à la descente, prenez à gauche le chemin Wilde-Bande-Steig. Puis, d’abord sur les flancs est et sud de la Stempeljochspitze, de la Rosskopf, ainsi que du Petit et du Grand Lafatscher et sur un terrain aux faibles différences de dénivelé, vous poursuivez en direction du col Lafatscher Joch (2 081 mètres). Avant le col vous attend encore une montée qui représente environ 80 mètres de dénivelé. Vous enchaînez avec le sentier 222 (Via Alpina) en légère montée en direction de l’est pour traverser la Petite et la Grande Speckkar. Vous êtes presque arrivé à l’auberge Bettelwurfhütte, qui trône tel un nid d’aigle sur le flanc sud de la Petite Bettelwurf.

 

Étape 5 : Bettelwurfhütte - Hallerangerhaus

Mètres de dénivelé à la montée : 300 mètres, durée : 3 heures, longueur : 5,8 kilomètres

Cette étape emprunte de vieux sentiers muletiers pour passer le col Lafatscher Joch jusqu’à l’auberge Hallerangerhaus. Depuis la Bettelwurfhütte, le « nid d’aigle du Karwendel », vous retournez au col Lafatscher Joch (2 081 mètres) par le sentier 222. Prenez ensuite en direction du nord avec le sentier 223. Ce tronçon s’intègre dans l’itinéraire de la Voie de l’Aigle (Adlerweg en allemand), très apprécié par les amateurs de grande randonnée. Vous faufilant entre le Lafatscher, la Rosskopf et la Speckkarspitze, vous descendez sans interruption jusqu’à la chaleureuse auberge Hallerangerhaus (1 768 mètres).

 

Étape 6 : Hallerangerhaus - Scharnitz

Mètres de dénivelé à la montée : 82 mètres, durée : 5 heures, longueur : 19,3 kilomètres

La descente par la vallée de Hinterautal vers Scharnitz correspond à la dernière étape du chemin d’altitude Höhenweg Karwendel. Depuis la Hallerangerhaus, suivez le chemin 224 en direction de l’ouest (un crochet par la Sunntigerspitze s’offre à vous). Poursuivez ensuite vers l’alpage Kohleralm, d’où l’on arrive ensuite rapidement au Lafatscher Niederleger. Un chemin carrossable un peu plus raide descend ensuite par la vallée de Hinterautal. En faisant un petit crochet au niveau de la bifurcation balisée, vous pouvez rejoindre l’alpage Kastenalm. De là, suivez toujours la voie carrossable qui s’enfonce dans la vallée. Vous dépassez la source de l’Isar : c’est l’endroit où se rejoignent trois torrents de montagne pour former la rivière, qui poursuit sa route en agitant son eau turquoise. Cela monte ensuite légèrement sur la Gleirschhöhe (1 069 mètres), pour redescendre tranquillement en dépassant l’auberge Wiesenhof, jusqu’au pont Isarbrücke, puis vers Scharnitz. L’auberge d’altitude Hallerangerhaus propose une location de vélos, ce qui permet de raccourcir considérablement la durée du parcours entre l’alpage Kastenalm et Scharnitz.

Arrivée

Comment rejoignez-vous votre destination? Par avion, train, bus ou voiture.

Votre adresse de destination : Reith bei Seefeld

powered by Rome2Rio

Chercher hébergement


Itinéraires de randonnée dans les environs


Haut
Vous voulez que les vacances se glissent dans votre boîte mail?

Alors abonnez-vous à notre newsletter et recevez régulièrement des conseils frais pour vos vacances au Tyrol

Live Chat
Live Chat