Le lac d'Achensee, © Tirol Werbung/W9 STUDIOS
Le lac d'Achensee, © Tirol Werbung/W9 STUDIOS

10 tuyaux pour vos vacances d‘été au Tyrol


Que faire l’été au Tyrol ? De la randonnée ? Du VTT ? De l’escalade ? Vu l’étendue des possibilités dans les Alpes tyroliennes, la vraie question est plutôt : par quoi commencer ?

Qu’est-ce qui fait qu’on se sent bien, en accord avec soi-même et en harmonie avec le monde ? Une randonnée de plusieurs jours sur le chemin de grande randonnée la Voie de l’Aigle ? Un carré du chocolat local « Tiroler Edle » ? Une croisière sur le grand lac d’Achensee ? Et pourquoi pas la conquête des Alpes de Kitzbühel en VTT ? Nous avons sélectionné pour vous dix idées aussi différentes que possible pour vos vacances d’été au Tyrol. Sportifs, flâneurs, familles, fins gourmets… chacun y trouvera son bonheur. Voici un délicieux avant-goût de vos belles vacances.

Le Ramolhaus dans les Alpes d’Ötztal, © Tirol Werbung/W9 STUDIOS

1
Excursion vers le refuge Ramolhaus

Le Ramolhaus : le point culminant d’Hambourg se trouve au Tyrol

La maison la plus élevée d’Hambourg ne se trouve pas le moins du monde sur une colline au nord de l’Allemagne et dominant l’Elbe. Et le dialecte qu’on y entend n’est pas l’allemand conventionnel, mais un dialecte tyrolien ! Car le Ramolhaus fait certes partie de la section Hambourg du Club Alpin allemand, mais il trône bien à 3 006 mètres, au-dessus du glacier Gurgler Ferner, à l’arrière de la vallée d’Ötztal, en plein Tyrol autrichien ! N’utilisez donc pas le traditionnel « Guten Tag » allemand pour saluer la compagnie à votre arrivée, tentez directement le « Griass di ! » tyrolien, qui ne manquera pas d’être apprécié. De là-haut, on peut assister depuis la terrasse de l’un des plus beaux refuges tyroliens au spectacle du lever du soleil qui jette ses rayons sur une petite douzaine de glaciers. On reprend ensuite la route vers, par exemple, la Ramolkögel ou la Firmisanschneide. Les habitués de la montagne gagnent le Ramolhaus en 4 heures depuis Obergurgl ou Vent. En affrontant les 1 100 mètres de dénivelé à la montée, on s’imagine quels efforts acharnés cela a dû coûter à Martin Scheiber qui a construit ce refuge à la force de ses bras et de son dos en 1881. Le gérant du refuge, qui est aujourd’hui une belle et large auberge, n’est rien moins que Lukas Scheiber, l’arrière-petit-fils de ce pionnier de l’alpinisme.

Le chemin Zirbenweg au dessus d'Innsbruck, © Tirol Werbung/Verena Kathrein

2
Le Zirbenweg – Chemin du pin cembro

Les nobles héros des hautes altitudes – les pins cembro du Zirbenweg

Le chemin Zirbenweg – ou chemin du pin cembro (Zirbe en allemand) représente une belle petite randonnée qui plaît autant aux Tyroliens qu’aux visiteurs. Dominant de bout en bout la vallée de l’Inntal et la majestueuse chaîne de montagne Nordkette, l’itinéraire chatouille la Patscherkofel, LA montagne d’Innsbruck, jusqu’au jardin botanique le plus élevé d’Europe. On pénètre alors dans le royaume d’un des plus grands et anciens rassemblements de pins cembro d’Europe. Le seigneur des lieux a plus de 500 ans ! Véritables héros de l’extrême, ces géants résineux aussi appelés « pins des Alpes » sont caractéristiques de la haute montagne. Au Tyrol, ils sont un véritable symbole et on leur prête de nombreuses vertus. Fin juin ou début juillet, une multitude de roses des Alpes illuminent les bords du chemin de leur éclat rose vif à rouge pâle. Rejoignez le Zirbenweg depuis Patscherkofel-Schutzhaus en allant vers l’est jusqu’à l’alpage Tulfeinalm de Tulfes (les gâteaux maison du refuge de montagne sont un délice !). Le chemin inverse ravit tout autant. Le bus des randonneurs, qui fait la navette entre Tulfes et la station inférieure de Patscherkofel, est inclus dans le prix des remontées mécaniques.

Le lac d'Achensee, © Tirol Werbung/W9 STUDIOS

3
Un été actif au lac d‘Achensee

Activités sportives dans et autour du plus grand lac tyrolien : l’été à l’Achensee

C’est indéniable : l’eau a un effet particulier sur les Autrichiens ! Est-ce parce qu’ils n’ont pas d’accès à l’océan ? En tous cas, pas étonnant qu’ils aient affectueusement surnommé ce gigantesque lac la « Mer du Tyrol » (quoique sa forme allongée rappellerait plutôt un fjord). Certes les Tyroliens n’ont pas de mer, mais leurs montagnes sont d’autant plus impressionnantes et paraissent plus proches quand elles se reflètent dans l’eau de l’Achensee. Tout ce qu’on peut faire dans l’eau, sur l’eau et autour d’elle y est possible, le tout avec un panorama à couper le souffle. Il se peut bien qu’on renonce à lever les yeux lorsqu’on se débattra pour la première fois avec ses pagaies. Mais quand il s’agira de filer en voilier, d’effleurer le vent en surf ou de s’élever dans les airs suspendu aux griffes de son kite, la grandeur des montagnes semblera accompagner chacun de vos gestes. Le matériel peut être emprunté dans de nombreux endroits autour du lac et des professionnels sont là pour vous accompagner. Pour ceux qui préfèrent y aller en douceur, il y a aussi l’embarras du choix : plages, baignade, balade en bateau à vapeur… Ça, ce sont de « grandes » vacances.

Le chocolat tyrolien Tiroler Edle, fabriqué à Landeck, © Tirol Werbung/Lisa Hörterer

4
Les papilles sont à la fête

Les papilles sont à la fête : la Région des saveurs TirolWest

Le chocolatier Hansjörg Haag aime travailler avec les matières premières qu’il peut apercevoir rien qu’en regardant par sa fenêtre. Et c’est à prendre au pied de la lettre : les ingrédients du chocolat tyrolien « Tiroler Edle », viennent– à part bien sûr le cacao – tous ou presque de la région. Le « partenaire principal » de M. Haag sont les vaches grises tyroliennes, issues d’une race autochtone ancestrale, et bien sûr leur lait. Le nombre de saveurs différentes est très impressionnant. Associez un carré de ce chocolat avec, par exemple, un petit verre de schnaps de quetsche du village de Stanz, dont la tradition est tout aussi ancienne, et votre âme autant que votre palais sont à coup sûr réchauffés. Stanz est le village tyrolien le plus réputé pour ses distilleries. Parmi les plus connues figure la distillerie Kössler. Les quetsches, quant à elles, profitent toute l’année de l’ensoleillement généreux de ce village surplombant Landeck. Dans un autre registre mais tout aussi succulents : les plats du chef Seppl Haueis de l’auberge-restaurant Postgasthof Gemse à Zams. Sa spécialité et sa passion, ce sont les plats traditionnels aux notes internationales. Ici aussi, on aime à voir sur la table ce qu’on peut apercevoir en tendant le cou par la fenêtre : des produits du jardin ou de la chasse, rehaussés des parfums de leur propre jardin d’aromates.

S'amuser au Lauserland d'Alpbach, © TVB Alpbachtal Seenland

5
Le royaume des enfants « Lauserland »

L’éclate assurée : le royaume des enfants « Lauserland »

« Lauser », petits poux, voilà comment on surnomme affectueusement en dialecte tyrolien nos petites têtes blondes toujours prêtes à s’amuser. Planté sur la Wiedersbergerhorn, en-dessous de la station supérieure des remontées mécaniques, c’est un véritable paradis des jeux que découvrent les enfants. En parfait accord avec la nature et la forêt, il compte plus de trois douzaines de jeux différents sur lesquels les enfants s’amusent et se défoulent. Le parcours d’accrobranche, totalement sécurisé, est l’occasion idéale de tester son équilibre et son agilité. Le Parcours du dada remet au goût du jour un jeu d’enfants d’antan. Et l’étang à lui seul, avec ses rigoles, sa pompe de fontaine et sa roue hydraulique, peut captiver les enfants pendant des heures. Quant au château gonflable de 44 m², c’est simple : il donne pratiquement l’impression de voler comme un oiseau. La randonnée sur la Wiedersbergerhorn dure environ une heure et convient aussi parfaitement aux enfants. Un conseil aux parents : si vous souhaitez la faire, arrangez-vous pour que ce soit AVANT de débarquer au Lauserland. Car, selon notre expérience, une fois que les enfants y sont, il est très difficile de les en faire partir.

Étape de la Voie de l'Aigle, refuge Stüdlhütte vers Lucknerhaus, © Tirol Werbung/Bauer Frank

6
Chemin de grande randonnée dans l‘Osttirol

Qui, en randonnant, vibre à l’unisson de l’aigle, doit aussi faire halte

L’aigle dispose de ce qui manque souvent à nos vies quotidiennes minutées : la vue d’ensemble ! En haute altitude, on semble presque voler à dos de montagne, et on accède alors à cette vue d’ensemble. Les neuf étapes de la Voie de l’Aigle de l’Osttirol dessinent la silhouette d’un aigle aux ailes déployées et permettent d’explorer la partie peut-être la plus impressionnante de cette magnifique région tyrolienne. Les cinq premières étapes vont de Ströden au refuge Matreier Tauernhaus. Chacune peut aussi être faite à part, mais découvrir les hébergements qui bordent le parcours fait partie du plaisir pour beaucoup d’amateurs de grande randonnée. Christian Riepler, guide de montagne originaire de Kals, connaît la région comme sa poche. Lui aussi apprécie chaque hébergement : « Du Bonn-Matreier Hütte, on voit les Dolomites ; directement derrière le Sudetendeutsche Hütte, il y a un lac ; et le Stüdlhütte est celui qui donne le plus de frissons aux alpinistes… ». Son étape préférée est la n°5, celle qui va du Badener Hütte au Matreier Tauernhaus : « Un décor à couper le souffle avec une vue incroyable sur les glaces du Grossvenediger. Le clou de l’excursion est la Löbbentörl et sa croix, l’un des lieux magiques du parc national de Hohe Tauern. »

L’Univers KaiserWelt, à Scheffau, © TVB Wilder Kaiser

7
Les mondes magiques du Wilder Kaiser

S’amuser là-haut sur la montagne : les mondes magiques du Wilder Kaiser

Pour l’aventure, les enfants sont toujours prêts ; quant aux parents, beaucoup ont heureusement gardé leur âme ludique d’explorateur. Aux mondes magiques du chaînon de Wilder Kaiser, sur le massif de l’Empereur, toute la famille s’amuse, dans l’écrin d’un paysage à couper le souffle. Au monde enchanté d’Ellmi, vous rencontrez d’étranges habitants : fées, lutins et génies des montagnes. Prennent-ils eux aussi le confortable téléphérique 10 places pour arriver à leur royaume en altitude ? Mystère et boule de gomme. Le monde de L’eau des Sorcières (Hexenwasser) de Hochsöll est, quant à lui, l’exemple parfait d’une colocation apaisée entre abeilles, jeux d’eau et pierres musicales. Dur, dur de résister à l’envie d’aller barboter, mieux vaut donc s’équiper d’un change pour se mettre ensuite au sec. A l’Univers KaiserWelt de Scheffau, à quelques pas de la station supérieure du téléphérique Scheffau-Brandstadl, vous entrez dans le monde fantastique des cabanes dans les arbres, des murs d’escalade et des jouets de toute sorte.

Entraînement à la technique de conduite d’un vélo électrique avec Kurt Exenberger de la Bikeacademy, © Kitzbüheler Alpen@Mirja Geh-eye5

8
Plaisir décuplé à vélo électrique

Plaisir décuplé à vélo électrique : entraînement à la technique de conduite, Kirchberg

Qu’il s’agisse de vélo électrique, de fatbike ou de VTT classique, bref des dernières nouveautés en vélos de montagne, Kurt Exenberger n’a pas son pareil. Le fondateur de la Bikeacademy de Kirchberg sait de quoi il parle : le vélo tout-terrain, c’est sa passion. Lors de sa fondation il y a 17 ans, la Bikeacademy était la première école de VTT d’Autriche. Elle est encore aujourd’hui l’une des rares du pays. Kurt et son équipe accompagnent les débutants autant que les sportifs de haut niveau. « Notre principale activité, c’est l’entraînement à la technique de conduite », explique Kurt, « L’ampleur et la diversité de notre offre, ainsi que notre disponibilité de mai à septembre, nous distinguent nettement de nos concurrents. Et nous avons aussi beaucoup d’expérience dans ce domaine ». Expérience, savoir-faire et technique de conduite sont bien sûr des facteurs déterminants, et le vélo électrique, très apprécié en ce moment, n’échappe pas à la règle. Avoir reçu des conseils de professionnels augmente nettement le plaisir et la sécurité une fois  que l’on est seul en selle. Car « les vélos électriques sont nettement plus lourds. Ils tirent beaucoup plus dans les descentes, et sont pour cette raison plus difficiles à contrôler. »

Faire du vélo d’enduro à Nauders, © Nauders Tourismus/Andreas Vigl

9
Les sentiers d’enduro de Nauders

Trois pays, un vélo : les sentiers d’enduro de Nauders

Les vélos d’enduro sont les gros durs des vélos de montagne. A leur image, les amateurs d’enduro raffolent autant des montées exigeantes que des descentes fortes en adrénaline, cabossées par des racines proéminentes. Franchir ses propres limites est un défi qui les attire comme un aimant. Franchir trois frontières géographiques en quelques heures : voilà aussi un sacré challenge …qui est également un pur plaisir. Imaginez-vous passer, au gré de vos envies, de l’Autriche à l’Italie et à la Suisse. Les sentiers d’enduro à cheval sur trois pays (les 3-Länder-Enduro-Trails en allemand) de Nauders, au niveau du col de Résia, parcourent l’un des plus beaux coins du Tyrol et offrent aux amateurs de vélo, comme aux spécialistes de prouesses techniques, tout ce dont ils rêvent.

Escalade de bloc à Ritzenried im Pitztal, © TVB Pitztal

10
Apprentis grimpeurs – Escalade de bloc pour les enfants

Les joies de l’escalade en famille – le bloc pour les enfants

Le sol est moucheté de petits cailloux. Cette parcelle de forêt digne d’un conte surplombe le hameau Ritzenried, dans la vallée de Pitztal. On y a installé pas moins de 35 blocs de roche pour l’escalade de bloc. Plus de 70 parcours faciles sont donc à la disposition des visiteurs, à la plus grande joie des familles et des débutants de tout âge. Les plus simples commencent avec 1,5 ou 2,20 mètres de hauteur. Pour les adultes, les blocs se dressent jusqu’à 4 mètres, et le niveau de difficulté peut être corsé à volonté. Un cours d’essai est possible pour tous ceux qui veulent tenter ce type d’escalade proche du sol sans ceinture et sans câble. Les guides de montagne de la vallée de Pitztal se font un plaisir d’accompagner les débutants, mais échangent aussi volontiers quelques conseils sur votre programme des prochains jours avec vos désormais apprentis grimpeurs. Que dites-vous d’autres sites d’escalade ludiques tels que le « Pitzis Kletterfelsen » de Jerzens, le « Kletterpark Gletscherstube » ou encore le « Richi‘s Wall » ?

Haut
Vous voulez que les vacances se glissent dans votre boîte mail?

Alors abonnez-vous à notre newsletter et recevez régulièrement des conseils frais pour vos vacances au Tyrol.

Live Chat
Live Chat