© Tirol Werbung / Soulas Oliver

La plus haute route de col d’Autriche et la montagne la plus raide à vélo de toute la République des Alpes : au Tyrol, on voit tout en grand, surtout lorsqu’il s’agit de vélo. Avec les Championnats du monde de vélo qui ont eu lieu en septembre 2018, le Tyrol a eu l’honneur d’accueillir l’un des événements de la scène cycliste internationale les plus importants de l’année. Avec cette sélection des 10 itinéraires à vélo de course parmi les meilleurs (ce que nous avons appelé les « Great Rides »), les amateurs de cyclisme peuvent eux aussi goûter aux parcours des champions.

Que cela soit sur la Corne de Kitzbühel, autour de la capitale régionale Innsbruck ou sur la route du glacier de Kaunertal : le Tyrol a beaucoup à offrir en termes d’itinéraires à vélo de course sur des petites routes secondaires bien viabilisées. Le réseau de routes représente un total de 3 800 kilomètres. Notre jury cycliste a sélectionné un échantillon de 10 itinéraires, très représentatifs de la diversité qu’offre la région, et vous propose cette fine sélection de « Great Rides ». Bien qu’ils soient très différents les uns des autres, trois points communs unissent ces parcours : un grand nombre de mètres de dénivelé, des vues à couper le souffle et des descentes qui décoiffent.

« Faire du vélo dans la vallée de Tannheimertal est une expérience unique au cœur d’une des hautes vallées les plus belles d’Europe. Les châteaux et forteresses qui bordent le chemin donnent audience au roi Ludwig II de Bavière. »

Thomas Pupp, fondateur de « Tirol Cycling Team »


« Décor montagneux imposant. Niveau de difficulté maximal. Nature rude et belle. Et dans cette côte de 41 kilomètres de long, à conquérir coup de pédale après coup de pédale, tu peux ressentir au plus profond de toi la force méditative procurée par le vélo de course ».

Thomas Pupp, fondateur du "Tirol Cycling Team"


« Point culminant rouge-blanc-rouge à 2 830 mètres. Jan Ulrich qualifia la côte de « cruauté envers les animaux », et Jens Voigt voulait « appeler les secours et lancer une alerte avalanche ». Encore des questions ? »

Thomas Pupp, fondateur du „Tirol Cycling Team“


« La côte qui mène à Kühtai est la plupart du temps plongée dans l’ombre, ce qui apporte sérénité et rafraîchissement lors des chauds jours d’été. La descente qui file vers Innsbruck est un plaisir à l’état pur et une grosse bouffée d’adrénaline ».

Martin Weiss, ancien coureur cycliste


« En ce qui me concerne, il s’agit de mon excursion préférée autour d’Innsbruck. Elle se prête particulièrement bien aux journées où le temps est changeant puisqu’elle offre de nombreuses possibilités de raccourcis. »

Martin Weiss, ancien coureur cycliste


„ Georg et Harald Totschnig, de la vallée de Zillertal, ainsi que Clemens Fankhauser, sont de très bons coureurs cyclistes. Pas étonnant sur ce terrain d’entraînement : raide, très raide. Et en haut la plus belle route de crête de tout le Tyrol. »

Thomas Pupp, fondateur du „Tirol Cycling Team“


« Ce parcours par le col est une vraie expérience à vélo de route. Des prairies généreuses, des fermes, le tout dans un décor montagneux à couper le souffle. Et pratiquement pas de circulation. Comme récompense, offrez-vous une pâtisserie au café Hacker de Rattenberg, la plus petite ville de toute l'Autriche. Un délice ! »

Thomas Pupp, fondateur de „Tirol Cycling Team“


« Ce paysage vallonné autour de Kufstein et la côte vers la montagne Niederndorferberg, en plus des merveilleuses richesses du paysage en général, font de cet itinéraire un pur plaisir pour tout amateur de petite reine. Au fait, Kufstein sera l’une des étapes des Championnats du monde de cyclisme 2018 ».

Thomas Rohregger, ancien cycliste professionnel


« Une montagne qui m’est chère ! La Corne de Kitzbühel figure parmi les montagnes les plus difficiles pour un coureur cycliste. Les difficultés s’accumulent, avec au paroxysme le passage le plus tenace, le Knödelfleischgraben. C’est moi qui détiens encore le record avec 28 minutes et 24 secondes. »

Thomas Rohregger, ancien coureur cycliste professionnel


« L’un de mes itinéraires favoris. Après la côte vers le col Gailbergsattel vient la montée en plateaux qui traverse la vallée de Lesachtal vers le col Kartitscher Sattel. La vallée de Lesachtal est un véritable paradis naturel. Prenez le temps de faire une halte, d’inspirer profondément et de ressentir les alentours avec tous vos sens ».

Thomas Rohregger, ancien coureur cycliste professionnel


Haut
Vous voulez que les vacances se glissent dans votre boîte mail?

Alors abonnez-vous à notre newsletter et recevez régulièrement des conseils frais pour vos vacances au Tyrol.

Live Chat
Live Chat